Pyeongchang 2018. Porte drapeau et meilleure chance de médaille, Martin Fourcade “sans pression”

Martin Fourcade au Club France à Pyeongchang ce jeudi 8 février 2018. / © Yann Gonon - France 3 Alpes.
Martin Fourcade au Club France à Pyeongchang ce jeudi 8 février 2018. / © Yann Gonon - France 3 Alpes.

Il sera l'une des meilleures chances de médailles et c'est lui qui emmènera la délégation tricolore lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux. Pas de quoi pérorer pourtant pour le toujours très modeste Martin Fourcade, "un athlète parmi les autres".

Par Yann Gonon, envoyé spécial à Pyeongchang

La salle de presse était remplie ce jeudi après-midi au Club France pour l'événement de la journée : la conférence de presse des équipes de France et surtout de son porte-drapeau, Martin Fourcade.


Il déplace du monde à chaque fois 



Des caméras alignés, des micros par dizaines, des journalistes français mais aussi allemands ou américains, décidément Martin Fourcade déplace du monde à chaque apparition. Il faut dire qu'il est à la fois cette année l'une des plus grandes chances de médaille d'or et celui qui portera le drapeau bleu-blanc-rouge ce vendredi à Pyeongchang pour la cérémonie d'ouverture des Jeux.

Du coup, le surdoué du biathlon français a-t-il la pression ? Et bien, pas le moins du monde explique Martin Fourcade. Le catalan d'origine, qui s'est installé à Villard-de-Lans dans le Vercors, dit attaquer ces JO "plutôt serein", "plutôt détendu".



Objectif, au moins 20 médailles

 

Alors que toute la délégation française a comme objectif de ramener au moins 20 médailles, Martin Fourcade explique qu'il refuse les "comptes d'apothicaires". En ce qui concerne les performances visées, "on comptera les médailles à la fin" explique Martin Fourcade qui croit tout de même fortement dans les chances françaises : "on a une équipe de France qui est ambitieuse avec des cadres forts et des leaders qui seront performants".

Revoir la conférence de presse donnée par Martin Fourcade et les cadres de l'équipe de France, ce jeudi 8 février 2018 à Pyeongchang. Martine Fourcade s'est exprimé dans la dernière partie de la conférence.



Sur le même sujet

Chambéry : une chorale de sourds reprend Julien Doré, Stromae ou Vianney en "chansigne"

Les + Lus