• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Un radar météo dernière génération construit sur les hauteurs de Grenoble

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Vous l'avez peut-être aperçue si vous habitez l'agglomération grenobloise. Une construction est apparue ces derniers mois sur le sommet du Moucherotte, situé dans le massif du Vercors. Il s'agit d'un radar météo dernière génération, le premier du genre installé dans les Alpes du Nord.

Par France 3 Alpes

A 1900 mètres d'altitude, il surplombe toute l'agglomération grenobloise et bien au-delà. Ce puissant radar météo, le premier du genre installé dans les Alpes du Nord, viendra bientôt en renfort de stations existantes dans la vallée.

Son rôle : avertir en temps réel des risques météorologiques notamment des crues fréquentes en montagne. Avec un rayon d'action de 50km il couvre à lui tout seul l'Y grenoblois, le sud de l'Isère et l'ouest de la Savoie.

"Il produit des images de précipitations toutes les 5 minutes pour scruter l'atmosphère et permet aussi de mesurer le vent lié aux précipitations," explique Samuel Vincent, responsable maintenance et exploitation chez Météo France. "C'est un des 30 radars du réseau français qui va permettre ça."

Il aura fallu pour cela cinq mois d'un chantier délicat, en altitude et sur une zone naturelle protégée. Une enveloppe aussi d'1.3 millions d'euros allouée par l'état. De grands moyens pour se doter d'un équipement qui jusque-là faisait défaut dans la région.

Selon Serge Taboulot, responsable du centre Météo France de Grenoble, "c'est un bel outil et c'est surtout l'aboutissement d'avoir une couverture totale du territoire français y compris dans les Alpes où c'est difficile de mesurer les précipitations."

Reportage de Marie Michellier, Jean-Pierre Rivet et Eric Achard
Nouveau radar météo Saint-Nizier-du-Moucherotte
Intervenants: Samuel Vincent, responsable maintenance et exploitation Météo France Centre-Est; Serge Taboulot, responsable du Centre Météo France de Grenoble


Encore en phase de test, ce radar devrait produire ses premières images dès le mois de décembre, avant une mise en service effective en février prochain.

Sur le même sujet

Exportation des Vins du Beaujolais : l'année 2019 commence bien

Les + Lus