Recycler tout le plastique des chaussures de ski, le pari vert d'un fabricant italien

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Liégard
Collectées dès cet hiver dans 8 pays, ce sont 7000 paires de chaussures de ski qui vont être collectées puis traitées par la filière de recyclage mise en place par le groupe Tecnica. Les matériaux recyclés serviront à fabriquer des chaussures de ski toutes neuves
Collectées dès cet hiver dans 8 pays, ce sont 7000 paires de chaussures de ski qui vont être collectées puis traitées par la filière de recyclage mise en place par le groupe Tecnica. Les matériaux recyclés serviront à fabriquer des chaussures de ski toutes neuves © France 3 Alpes

Alors que la saison hivernale démarre, c'est une petite révolution que s'apprête à lancer l'un des principaux acteurs de la production de chaussures de ski. Pour la première fois, le fabricant italien Tecnica a mis en place une filière pour recycler ce produit très dévoreur de plastiques.

En ce début d'hiver, c'est un grand coup de neuf… avec du vieux, que s'apprête à lancer l'un des trois principaux producteurs mondiaux de chaussures de ski. Le groupe italien Tecnica-Blizzard a fait fleurir dans les magasins de ses revendeurs de huit pays (Italie, France, Suisse, Autriche, Allemagne, Espagne, Norvège et Suède) des boîtes en carton flanquées du sigle "recycle your boots" - recycle tes chaussures.

"N'importe quel client désireux d'acheter une nouvelle paire de chaussures de ski Tecnica peut y déposer son ancienne paire, quelle que soit la marque", explique Paolo da Col, le responsable d'un magasin d'articles de sport de la banlieue de Vicenza (Vénétie). "Nous ne récoltons que les chaussures de ski alpin. Pas celles de ski de randonnée, car elles sont plus difficiles à recycler", nuance-t-il.

30 magasins français se lancent dans le recyclage

Les mêmes boîtes ont fleuri dans une vingtaine de magasins entre Rhône et Alpes. A Chamonix, Bourg-Saint-Maurice, à Annecy ou Chambéry, le groupe transalpin entend impliquer le maximum de revendeurs.

"D'ici à la fin de cet hiver, on s'est fixé l'objectif de récolter environ 7 000 paires", explique Maurizio Priano, le responsable de l'opération au sein du groupe Tecnica-Blizzard.

Transfrontières Italie: Tecnica met en place un filière de recyclage des chaussures de ski ©France 3 Alpes

"C'est une révolution que nous engageons avec le programme 'recycle your boots'. Nous sommes le premier fabricant à mettre en place une filière entière de recyclage de nos chaussures. J'ai eu l'idée en me baladant avec mes enfants sur la côte Ligure, où j'ai mes racines, se rappelle-t-il. Je suis tombé sur des déchets plastiques rejetés par la Méditerranée. C'est là que je me suis dit : vu la quantité de matière plastique que nous employons pour fabriquer une chaussure de ski, il faut absolument faire quelque chose."

D'où l'idée de convaincre les grands patrons du groupe d'investir dans le programme mis au point en collaboration avec un laboratoire à la pointe de la recherche en matière de stratégie industrielle pour produire plus vert : le centre de d'étude qualité et environnement de l'Université de Padoue.

"Le nord-est italien, grâce notamment à sa 'Silicon Valley' de la chaussure de ski [un tissu de PME unique au monde, toutes implantées en haute Vénétie, NDLR], a la chance de concentrer des excellences industrielles également dans le domaine du transport et du recyclage des plastiques", poursuit le "grand manitou" de Tecnica en matière de transition écologique.

Une chaussure de ski : 120 pièces différentes, dont 44 % seront recyclées d'ici 4 ans.

Alessandro Manzardo, chercheur en stratégie environnementale Université de Padoue

Objectif : impact environnemental minimum

C'est ainsi qu'après deux années passées au montage théorique de la filière, Maurizio, l'industriel, et Alessandro, l'universitaire, ont prospecté pour trouver les perles rares : deux entreprises prêtes à croire dans leur projet de production de chaussures de ski transparente et durable. Fercam, tout d'abord. Une société de transport basée à Bolzano. Elle dispose d’une flotte de véhicules à l’impact environnemental faible tels que des camions hybrides. 

"Nous avons calculé que pendant les 4 ans que durera le programme, l'ensemble des voyages nécessaires pour apporter les chaussures collectées jusqu'à l'usine de recyclage représenterait environ 52 000 kilomètres et émettrait 42,5 millions de tonnes de CO2 avec des camions classiques", explique Francesco Comerlati, responsable du projet pour Fercam.

En plus des économies relatives aux émissions de polluants de ses camions, la société du Haut-Adige adoptera des mesures spécifiques de comptabilisation, de neutralisation et de compensation des émissions de CO2 pour toutes ses cargaisons.

Autre "perle" industrielle dégotée par les deux hommes : l'entreprise Laprima Plastics, basée à Isola Vicentina, à quelque 200 kilomètres de Fercam. C'est dans l'immense cour de l'entreprise, entre chutes de plastique de toute sorte, collectées principalement auprès des industriels de l'automobile, que sont déposées les centaines de chaussures de ski récoltées en magasins. 

Des plastiques auto aux chaussures de ski

"La chaussure de ski fait partie des objets les plus difficiles que nous ayons a recycler", explique Filippo dall'Amico, le patron de Laprima Plastics. "Non seulement elle est constituée de plusieurs plastiques différents - polyuréthane, polypropylène… -, mais en plus, selon les fabricants, leur présence peut varier dans des proportions importantes", ajoute-t-il.

Après avoir ôté toutes les parties métalliques de la chaussure - boucles, rivets, systèmes de fermeture… -, les bottes sont envoyées au broyage. Il faudra cinq étapes différentes, selon les matériaux détectés qui sont séparés et lavés, avant que d'obtenir des matériaux propres en fin de recyclage.

"En fin de course, explique Filippo, on doit obtenir quatre produits parfaitement purs et réutilisables pour une nouvelle utilisation." Les polyuréthanes, polypropylène et aluminium seront réutilisés par Tecnica pour fabriquer certaines pièces de leurs futures chaussures de ski.

"En revanche, on peine encore à trouver un nouvel emploi pour ce qui reste du chausson de la chaussure", avoue d'un air interrogateur Maurizio Priano. Preuve que la filière a encore besoin de trouver de nouvelles solutions technologiques pour arriver aux 44 % des pièces d'une chaussure issues du recyclage, d'ici 4 ans. C'est le terme de ce programme, encouragé par l'Union européenne et porté sur les fonts baptismaux par le fabricant italien, désormais chef de file d'une industrie du sport plus verte. Ce premier pas restera dans l'histoire du ski comme celui qui a ouvert une nouvelle voie… sur la face nord de l'équipement de montagne.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.