• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Rentrée littéraire : “Jour de courage” de Brigitte Giraud, entre autodafé et homosexualité, un roman engagé

Jour de courage de Brigitte Giraud aux éditions Flammarion / © Pascal Ito / Flammarion
Jour de courage de Brigitte Giraud aux éditions Flammarion / © Pascal Ito / Flammarion

100 ans séparent Livio, 17 ans et Magnus Hirschfeld, médecin juif-allemand qui lutta pour l’égalité hommes-femmes et les droits des homosexuels dès le début du XXe siècle. En racontant l'histoire de Magnus, Livio va pouvoir dire à ses proches qui il est.

Par F. Giroud

A chaque rentrée littéraire je me demande ce que les éditeurs vont encore dénicher pour faire du bruit, faire remarquer leurs auteurs dans cette déferlante plumitive et saisonnière bien française. J’en ai marre des polémiques familiales et ordurières d’un auteur qui brouille cette rentrée.  Et si finalement pour sortir du lot, les bons livres ne devaient pas soulever de polémiques médiatiques mais aborder la vie avec justesse et sensibilité.  Avec sa dizaine de romans, Brigitte Giraud aime explorer l’intime. Et là je dis oui.

Il pourrait s’agir d’une véritable tragédie classique. A l’exception d’une courte partie conclusive, Brigitte Giraud respecte les règles des trois unités de lieux, de temps et d’action dans ce "Jour de courage". Et il en faut du courage à ce lycéen de 17 ans, Livio, pour faire à mots couverts son coming-out devant sa classe. Le temps d’un exposé, il raconte sur l’estrade le parcours peu connu de ce juif allemand, Magnus Hirschfeld. En pleine montée du nazisme, au moment des premiers autodafés, ce médecin développe des recherches sur la théorie du 3e sexe, étudie les comportements sexuels et se bat contre la criminalisation de l’homosexualité. Il fuira l’Allemagne pour finir sa vie dans le sud de la France.

A nu sur une estrade

Brigitte Giraud se sert de ce parcours pour émailler le récit de Livio de digressions sur la vie lycéenne et l’ouverture de ces jeunes aux histoires fondatrices de leur âge d’homme. D’un côté, l’Histoire, celle d’une répression et d’une tragédie du siècle dernier, inscrite au programme scolaire, et de l’autre, l’histoire d’une découverte d’identité révélée en direct. De l’intime vu de l’estrade d’une salle de classe. La solitude du jeune l’homosexuel face à sa réalité révélée devant ses camarades.

Brigitte Giraud développe une écriture tendue et digressive sur ce destin. Rien n’est simple et binaire. En mêlant le récit du parcours de Livio au destin de Magnus Hirschfeld, elle réussit à nous faire partager deux histoires qui soulignent la dure réalité de l’incompréhension des hommes dans leurs différences.

"Jour de courage" de Brigitte Giraud, éditions Flammarion

 

Sur le même sujet

Opération anti-moustique à Villeurbanne après la découverte d'un cas de Dengue

Les + Lus