• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Communay : un deuxième mort, un garcon de 3 ans, dans l'accident de moto-cross

© Prisme
© Prisme

L'accident de moto-cross survenu dimanche à Communay a fait une deuxième victime : le petit garçon de 3 ans a succombé à ses blessures une dizaine d'heures après son père, qui pilotait la moto sans casque et qui est mort sur le coup.    

Par Philippe Bette

Le petit tour en moto aura viré au drame familial. Nicolas, 26 ans, un jeune père de famille de Grigny, avait envie de faire plaisir dimanche à son fils, après le déjeuner. En début d'après-midi, vers 14h30, il enfourche sa machine, une moto-cross de 250 cm3, garée chez son beau-frère. Derrière lui sur la selle, son gamin, âgé de 3 ans seulement. Ni le pilote, ni l'enfant ne porte de casque. Par ailleurs, la moto n'est pas homologuée pour rouler sur la voie publique. Mais le père veut quand même tester sa machine et faire un tout petit tour du lotissement. La mort va les rattraper 500 mètres plus loin. 

L 'accident se produit dans des circonstances inconnues, puisqu'il n'y a aucun  témoin. La moto a percuté une haie au sommet d'une côte. Aucune trace de freinage. Le pilote et son très jeune passager sont éjectés. Sous le choc, ils sont projetés contre un muret et une rangée de boîtes aux lettres. C'est un voisin qui les trouve inanimés sur le trottoir et donne l'alerte.
Le père est en arrêt cardiaque à l'arrêt des secours. Son fils est grièvement blessé et évacué dans un état critique par hélicoptère. Il mourra une dizaine d'heures plus tard à l'hôpital mère-enfant de Bron. La petite virée aura fait deux morts, dimanche à Communay. 



Sur le même sujet

Une station de recherche sur la foudre à Saint-Privat-d'Allier (43)

Les + Lus