Culture : à Villeurbanne les arts de la rue font un pied nez au Covid

Alors que la plupart des festivals sont annulés cet été, les Ateliers Frappaz investissent l‘espace public à Villeurbanne. Le centre national des arts de la rue programme jusqu’au 28 aout une série de spectacles et performances. Le public ne connait ni les lieux ni les horaires.
 

le Cirque Inextremiste a improvisé un spectacle de rue... dans le ciel!
le Cirque Inextremiste a improvisé un spectacle de rue... dans le ciel! © Myriam Figureau
Un soleil de plomb ce jour-là dans le parc de Commune-de-Paris à Villeurbanne. Les enfants jouent à l’ombre des arbres, les mamans discutent sur un banc, une fin de journée tranquille… Il est presque 19h. Un peu de désordre dans cette tiédeur estivale rafraichirait les esprits.
C’est alors qu’ils apparaissent : mégaphone en main, un « Monsieur Loyal » entraine ses deux acolytes en combinaison vers une petite clairière. Une montgolfière les attend.

Les équipes des ateliers Frappaz ont battu le rappel : « il y a un spectacle, venez voir ! ». Le public s’approche, intrigué par ce trio fantasque et ce ballon qui se rempli d’air jusqu’à envahir le ciel. Un homme parmi les curieux est interpellé : « T’as déjà fait de la montgolfière ? », « Non ! ». Il sera le faux cobaye puisque complice de cette improvisation menée par la compagnie circassienne Inextremiste.

Après quelques finasseries, l’homme, harnais aux hanches, attend que les meneurs lui disent quoi faire. Il attend, attend et bientôt n’attend plus. Erreur de manipulation ! L’action est fulgurante : le spectateur est catapulté à 30 mètres de haut dans un saut à l’élastique inversé. Suspendu dans les airs, il crie, insulte ses martyriseurs avant de retrouver la terre ferme.

Bien sûr, il est de mèche. La figure est trop périlleuse pour être un accident et tout est millimétré mais le spectateur crédule est ébahi, déconcerté. Voilà la magie du spectacle.
durée de la vidéo: 01 min 26
Les Ateliers Frappaz à Villeurbanne investissent l'espace public ©France3

 

« Ce n’était pas possible qu’on nous empêche d’être dehors »


Spectacle, comment cela spectacle ? Il semblait que la crise sanitaire avait eu raison des représentations ? Oui, mais dans le cas présent le public n’est pas convoqué. Pas de lieux, pas d’horaires, pas de réservations. Les ateliers Frappaz misent sur la rencontre impromptue entre les artistes et le public.

A Villeurbanne, pendant tout l’été, une série de performances et déambulations auront lieu sans prévenir au détour d’un lieu public. Covid oblige, il n’y aura pas d’appel au rassemblement mais pour Patrice Papelard, directeur des Ateliers Frappaz cette initiative répond à une urgence artistique :

« on voit bien qu‘il y a une envie que les gens se retrouvent ensemble et partagent des moments d’émotions, de rires autour de créations . C’est vrai que c’est encore plus dur pour les gens qui ont des salles, qui sont dans des théâtres. Nous on a la chance de travailler dans des espaces publics et ce n’était pas possible qu’on nous empêche d’être dehors »
 
Jusqu’au 28 aout, 10 compagnies vont donc se succéder dans tous les quartiers de Villeurbanne et, qui sait, au détour d’une course chez le boulanger ou d’un rendez-vous chez le garagiste tomberez-vous nez à nez avec une équilibriste sur un cheval, un orchestre folklorique déjanté ou encore une guinguette improvisée. Ne soyez donc pas surpris ou plutôt si… Soyez surpris !
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture art spectacle vivant
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter