Coronavirus : 111 morts, 915 hospitalisations... la Métropole de Lyon et le Rhône sévèrement touchés par le Covid 19

Un malade en réanimation. / © Vincent Isore - maxPPP
Un malade en réanimation. / © Vincent Isore - maxPPP

C'est le secteur le plus peuplé d'Auvergne Rhône-Alpes, c'est aussi le lieu où l'on trouve les plus grosses infrastructures hospitalières de la région. Lyon, sa Métropole et plus globalement ce qu'on appelait autrefois le Rhône enregistrent un important cumul de décès depuis le début de la crise.  

Par Franck Grassaud

Selon le dernier rapport de l'Agence Régionale de Santé, envoyé à la Presse à 19h20 ce dimanche 29 mars, la région Auvergne-Rhône-Alpes cumulerait 229 morts liés au coronavirus Covid-19. En France, l'épidémie ne cesse de s'étendre, avec plus de 2 600 morts. 

A lui tout seul, le Rhône avec la ville/métropole de Lyon enregistre 915 hospitalisations ce dimanche. Depuis le début de la crise sanitaire, 286 personnes ont pu rentrer chez elles, soit pour une quarantaine, soit parce que leur état n'inspirait plus d'inquiétude. Mais le coronavirus a fait 111 victimes, soit 48,5% des décès de la région

A titre d'exemple, dans ce macabre palmarès, la Loire est le second département d'Auvergne-Rhône-Alpes le plus touché et enregistre 34 décès. La Drôme en compte 22. 
 

Cette prédominance des cas à Lyon et dans les environs s'explique évidemment en raison d'une importante population (1 million 882 mille habitants), et des interactions sociales plus importantes avant le confinement. Ce qui joue aussi c'est la présence de gros hôpitaux vers lesquels certains cas graves du reste de la région ont pu être envoyés au début de la crise sanitaire. Ailleurs, les petites structures n'étaient pas toujours prêtes à accueillir des victimes de l'épidémie. Et puis, le rayonnement de Lyon, avec une métropole dont l'influence se fait sentir jusque dans l'Ain ou l'Isère, fait qu'on hospitalise plus facilement dans l'agglomération lyonnaise les personnes qui vivent à proximité. 

On notera qu'en Aura les départements les plus ruraux sont ceux qui souffrent le moins de la pandémie. Mais cette certitude peut rapidement voler en éclats, en raison d'une concentration brutale d'un nombre de cas. Exemple en Ardèche où 10 résidents d'un Ehpad du département sont morts en l'espace de dix jours après avoir contracté le coronavirus. Six autres pensionnaires de l'établissement, également infectés, sont hospitalisés.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus