2500 emplois sportifs pour les jeunes issus des zones carencées : deux ministres en visite à Lyon

La ministre des sports Roxana Maracineanu et la ministre en charge de la Ville Nadia Hai sont aujourd'hui en visite dans le Grand Lyon et notamment à Vaulx-en-Velin. Au coeur de leur programme, l'action portée par l'association "Sport dans la ville", qui oeuvre pour l'insertion professionnelle.

Illustration : activité "basket" avec l'association Sport dans la ville à Vaise en 2014
Illustration : activité "basket" avec l'association Sport dans la ville à Vaise en 2014 © MAXPPP

La ministre chargée des Sports et la ministre chargée de la Ville viennent à Lyon et à Vaulx-en-Velin présenter les mesures en faveur du sport dans les quartiers annoncées à l’issue du dernier Comité interministériel des villes et leurs conséquences concrètes dans la vie des habitants. Le gouvernement estime nécessaire d’encourager le sport comme outil de lutte pertinent contre l’exclusion sociale. Il rappelle d'ailleurs qu'une enveloppe de 100 millions d’euros a été débloquée pour aider les collectivités locales à construire, rénover et moderniser les équipements sportifs ainsi qu’une enveloppe de 6 millions d’euros pour soutenir les associations sportives dans les quartiers prioritaires. C'était à l’occasion du Comité interministériel des villes (CIV) qui s’est tenu le 29 janvier dernier à Grigny.

Un passage par Vaulx-en-Velin

Les deux ministres passeront aujourd'hui par Vaulx-en-Velin. La maire (PS) de la Ville Hélène Geoffroy entretient des relations régulières avec la ministre de la ville, Nadia Hai, qui était déjà venu visiter le quartier du Mas du Taureau et rencontrer ses jeunes le 4 septembre 2020. Toute la délégation se rendra aujourd'hui sur le plateau sportif Jean-Jacques Rousseau, composé d’un terrain de basket 3x3 et d’une aire de fitness. Très utilisé par les habitants, qui ont participé à sa conception, il a été financé à hauteur de 64 000 € par le ministère chargé des Sports via l’Agence Nationale du Sport.

"Job dans la ville" : du sport... à l'entreprise

C'est à Vaulx-en-velin que sont nés les premiers terrains de baskets de l'association "Sport dans le Ville". A Lyon, les ministres iront à la rencontre de 50 jeunes de cette organisation, dirigée par Philippe Oddou. Il s'agit "d'expliquer ce que cet investissement décidé à Grigny changera concrètement dans la vie des jeunes sportifs. L'association "Sport dans la ville" est née à Lyon depuis un peu plus de 20 ans, et c'est aujourd'hui la principale insertion par le sport en France "Notre mission, c'est d'accompagner les jeunes issus de quartiers prioritaires vers l'emploi", explique Noémie Vincent, en charge de la communication. "Pour y parvenir, on utilise le sport. On construit et on rénove des terrains au coeur des quartiers prioritaires. On encadre des séances avec des éducateurs au sein de 46 centres répartis dans 4 grandes régions françaises, dont Auvergne-Rhône-Alpes." L'association construit des terrains de football et de basket, et propose des séances de tennis, de danse et de cardio-boxing. Tout est gratuit pour les jeunes, qui peuvent profiter de deux séances par semaine. "On travaille avec eux sur des valeurs qui sont pour nous très importantes, pour faciliter leur développement et leur insertion professionnelle. Par exemple, il s'agira de la ponctualité, de l'assiduité, du respect des règles, du travail collectif..." précise Noémie. 

On travaille avec eux sur des valeurs qui sont pour nous très importantes, pour faciliter leur développement et leur insertion professionnelle. Par exemple, il s'agira de la ponctualité, de l'assiduité, du respect des règles, du travail collectif...

Sport dans la Ville

Un lien de confiance se met en place avec ces jeunes. "A partir de 14 ans, on peut les accompagner au moment du fameux stage de 3ème, et leur ouvrir le monde de l'entreprise. On se base sur un programme que l'on a appelé "Job dans la ville" qui est un peu le coeur de notre activité. On essaye de travailler avec eux sur leur projet professionnel, que l'on affine ensemble. On travaille sur les compétences, le savoir-être, à travers des ateliers" détaille notre interlocutrice. L'objectif final est bien entendu l'emploi. L'association travaille très étroitement avec les deux ministres, auxquelles seront montrées aujourd'hui des exemples concrets de cette action. 

2500 emplois sportifs d'ici 2022

D'autres mesures gouvernementales sont proposées : l’Agence Nationale du Sport soutiendra par une aide à l’embauche la création de 2 500 emplois sportifs d’ici 2022 dont les premiers bénéficiaires seront les jeunes de moins de 25 ans habitant au sein de zones carencées. En parallèle, le dispositif « Sésame vers l’Emploi dans le Sport et l’Animation pour les Métiers de l’Encadrement » (SESAME) piloté par le ministère chargé des sports, sera renforcé grâce au CIV. Il offre une formation aux métiers du sport pour les jeunes de 18 à 25 ans, sans emploi ni qualification.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport emploi économie politique vie associative société