L'ambroisie encore virulente dans l'Ain, le Rhône, la Loire, la Drôme et l'Ardèche

En fin de semaine, on a relevé jusqu'à 40 grains de pollen d'ambroisie dans le Rhône et dans l'Ain / © France 3 Rhône-Alpes
En fin de semaine, on a relevé jusqu'à 40 grains de pollen d'ambroisie dans le Rhône et dans l'Ain / © France 3 Rhône-Alpes

Les pollens d'ambroisie n'ont pas dit leur dernier mot et sont encore bien présents en cette mi-septembre, indique le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (R.N.S.A.) dans son dernier bulletin. Les personnes allergiques doivent faire attention.

Par Daniel Pajonk

Le RNSA mentionne que le risque d'allergie est très élevé en Ardèche, dans la Drôme où il atteint le niveau 5. Dans le Rhône, la Loire et l’Ain, où le développement de la plante avait donné lieu à des pics dans le courant du printemps et à l'approche des épisodes de canicule, les ingénieurs du réseau ont relevé un nombre de grains de pollen élevé par m3. on en dénombrait ainsi plus de 40 en fin de semaine dernière, largement de quoi entraîner des allergies. 
Dans la métropole lyonnaise, un vaste plan permet d'identifier les secteurs où pousse l'ambroisie. Il faut arracher les plants avant qu'ils ne se mettent à grainer.
 
Lutte face à l'ambroisie

Cet été dans la Drôme, une expérience a été menée avec des troupeaux de chèvres. Le but ? Les faire cheminer aux abords des cours d'eau où la plante "invasive" a tendance à proliférer tout particulièrement. 
 
Expérimentation de lutte contre l'ambroisie


 

Gérard Collomb sur la candidature à la Métropole de David Kimelfeld

Les + Lus