• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Auvergne-Rhône-Alpes: le groupe Modem divisé sur l'adhésion à la majorité de Laurent Wauquiez

Les sept élus du groupe modem ne sont pas tous d'accord pour rester dans la majorité avec Laurent Wauquiez. / © Jean-François Souchet
Les sept élus du groupe modem ne sont pas tous d'accord pour rester dans la majorité avec Laurent Wauquiez. / © Jean-François Souchet

Le groupe Modem du conseil régional, qui avait fait alliance avec Laurent Wauquiez lors des élections de 2015, serait-il aujourd'hui au bord de la rupture ?Les sept élus du groupe ne sont pas tous d'accord pour figurer encore dans la majorité aux côtés de Laurent Wauquiez      

Par Philippe Bette

Plusieurs conseillers régionaux Modem pourraient décider jeudi de quitter la majorité régionale, avec laquelle ils avaient noué un pacte électoral en 2015. Francois - Xavier Penicaud, coordinateur régional du Modem, annonce sa rupture avec Laurent Wauquiez et appelle les autres membres du groupe à le rejoindre.

Il explique les raisons d'un rupture annoncée: "Nous avons été obligés de prendre acte du fait que nos partenaires ne souhaitaient plus jouer pleinement le jeu du contrat de mandature qui nous liait"

Un divorce qui ne trahirait pas les engagements électoraux passés : "Nous devons rester solidaires des engagements pris auprès des électeurs. N’étant plus en mesure d’en être les garants de l’intérieur de la majorité, nous devons être libres d’en apprécier publiquement la qualité de la mise en œuvre."Nous appelons, dit-il, à sortir de la majorité, mais à chaque fois que les choses iront dans le bon sens, Laurent Wauquier nous trouvera à ses côtés". 

Une position contestée par ailleurs. Samy Kefi-Jérôme, président du groupe Modem et indépendants au conseil régional, dément "la sortie programmée des élus Modem de la majorité présidée par Laurent Wauquiez "Avec cette précision : "Les points de vue individuels exprimés ne sauraient engager l'ensemble du groupe." 

Les sept élus Modem du Conseil régional doivent se reunir jeudi pour "clarifier la situation"

En octobre 2018, Patrick Mignola, conseiller régional Modem, démissionnait, pointant du doigt les postures "droitières" de Laurent Wauquiez .Il faisait déjà valoir que ses positions pourrraient inciter 'le groupe à en tirer les conséquences". Au lendemain de cette démission , les élus Modem avaient crée un groupe indépendant tout en réaffirmant leur entente avec les deux autres groupes majoritaires du conseil régional.      

Sur le même sujet

cold case

Les + Lus