Coronavirus : le centre hospitalier le Vinatier à Lyon, annonce la fermeture d'une unité, les syndicats dénoncent

La direction du centre hospitalier du vinatier à Lyon, aurait ordonné la fermeture d'une unité de 25 lits. Les syndicats sont "vent debouts."

"Nous venons d'apprendre que le directeur [du centre hospitalier du vinatier à Lyon] veut ordonner la fermeture de 25 lits pour ce vendredi 17 avril, contre l'avis de tout le monde, y compris des médecins", les syndicats FO et CGT sont révoltés.
"Nous venons d'apprendre que le directeur [du centre hospitalier du vinatier à Lyon] veut ordonner la fermeture de 25 lits pour ce vendredi 17 avril, contre l'avis de tout le monde, y compris des médecins", les syndicats FO et CGT sont révoltés. © google maps
"​​Nous venons d'apprendre que le directeur veut ordonner la fermeture de Lanteri Laura pour ce vendredi 17 avril, contre l'avis de tout le monde, y compris des médecins", les syndicats FO et CGT sont révoltés. Il s'agit d'une unité "classique" de 25 lits, accueillant des patients adultes atteints de troubles psychiatriques.
 
"Tous les syndicats étaient mardi 14 avril, en réunion avec la direction, aucun mot sur cette fermeture de la direction." La décision est tombée comme un couperet, les syndicats FO et CGT s'indignent.
 

Il est inadmissible que le directeur profite de la crise sanitaire pour fermer à tour de bras les services. Après Lanteri Laura, ce sera quel service? 

 
Un des médecins du pôle concerné, à savoir l'unité Lanteri Laura, confirme avoir reçu, vendredi 10 avril, l'ordre de fermer l'unité pour un arrêt effectif ce vendredi 17 avril. 

"Cette fermeture permettrait de dégager l'équipe et de la déployer dans d'autres services où les besoins, liés à la crise sanitaire, pourraient être plus importants. Ce serait pour pallier le manque d'effectif."

Ce serait donc la 3ème unité qui fermerait, ce qui équivaut environ à 70 lits, c'est à dire à 10% de l'offre d'hospitalisation du centre hospitalier du Vinatier.

La majorité des médecins ne seraient pas favorables à la fermeture de cette unité, "ce n'est pas le moment de fermer des lits. Il faudrait répondre au manque d'effectif autrement, en privilégiant une réorganisation en interne."
 

Et quid des patients de l'unité Lanteri Laura ? On devrait les mettre dehors, car il n'y a pas de lits ailleurs. Comme pour les prisonniers, on les libère.


La crainte est que cette fermeture "dite" provisoire, s'inscrive dans la durée.  La direction devait se réunir ce jeudi 16 avril avec les syndicats.
 
 
"Alerte fermeture de lits CHS VINATIER" le syndicat FO écrit à l'Agence Régionale de Santé
"Mr Jean Yves Grall, Directeur Général de l’ARS Auvergne Rhône-Alpes

Monsieur Grall nous vous alertons concernant la décision de Monsieur Mariotti, directeur général du CHS VINATIER à Bron, avec monsieur Frédéric Meunier, président de la CME exigent du pôle ouest qu’il ferme une unité d’entrée de 22 lits d’ici ce vendredi 17 avril.

Comment en cette période de crise sanitaire du coronavirus, pouvez-vous autoriser le directeur général  du CHS le Vinatier de fermer 22 lits supplémentaires alors que depuis le 17 mars ce sont déjà plus de 110 lits d’hospitalisations qui ont été fermés sur l’établissement ?

Leur seul argument est de dire : « il faut prévenir l’absentéisme sur l’établissement » alors même que 150 personnels sont en réserve chez eux, ce qui permettrait de rouvrir au moins 4 unités !

Comment cette disposition peut-elle être mise en application alors même que le gouvernement vient tout juste d’affirmer que l’on « suspendait les fermetures de lits et toutes les restructurations », d’ailleurs votre collègue directeur général de l’ARS du Grand Est en a fait les frais après une simple déclaration, il serait dommage, Monsieur Grall que vos actes vous conduisent aux mêmes  conséquences ?

En votre qualité de directeur de l’ARS Rhône-Alpes, nous vous demandons d'intervenir afin d'arrêter cette fermeture totalement aberrante.
Bien évidement notre mail sera envoyé en copie aux médias.

Bien cordialement.
Géraldine Museo
Secrétaire général syndicat FO du CHS LE VINATIER"      
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société social économie