Coronavirus : comment le maire de Lyon envisage la sortie du confinement

En exclusivité, le maire de Lyon, Gérard Collomb, s'exprime sur la sortie, progressive, du confinement annoncée par Emmanuel Macron lundi 13 avril dernier. Comment va s'organiser la reprise des écoles?

"On ne pourra pas accueillir de nouveau, du jour au lendemain tous les enfants. Il faudra faire des choix" annonce Gérard Collomb, le maire de Lyon.
"On ne pourra pas accueillir de nouveau, du jour au lendemain tous les enfants. Il faudra faire des choix" annonce Gérard Collomb, le maire de Lyon. © Richard MOUILLAUD /MAXPPP
La question se pose à Lyon, comme dans toutes les villes de France, comment va se dérouler le déconfinement progressif annoncé par le Président de la République, Emmanuel Macron, lors de son allocution lundi 13 avril dernier? A commencer par la rentrée des écoles.


Gérard Collomb, le maire de Lyon a accordé à la rédaction de France 3 Rhône-Alpes, un entretien de 20 minutes, en privé.
"vous n’avez pas votre caméra ?! " s'amuse le maire de Lyon. Et bien non, confinement oblige, c’est donc par téléphone que l'interview se déroule et qu’il nous livre sa version face à la pandémie et ses incertitudes quant à la rentrée scolaires de enfants, notamment.

A la question" comment allez-vous", Gérard Collomb répond plutôt sereinement, "ma foi, pas trop mal ! Je viens bosser tous les jours et je m’assure que l’ensemble des services fonctionnent. Et aujourd'hui, il nous faut trouver des masques pour assurer l’éventuelle reprise des cours pour nos enfants lyonnais."

À ce jour, 17 écoles sont ouvertes sur la ville de Lyon qui accueillent 220 élèves de personnel soignants.
Mais la ville compte 38 000 élèves pour 204 écoles, maternelles et primaires.
 

On ne pourra pas accueillir de nouveau, du jour au lendemain tous les enfants. Il faudra faire des choix -Gérard Collomb, maire de Lyon. 


C'est à dire? Des choix par arrondissements ? Des choix selon les classements des établissements comme les établissements en Zone d'Education Prioritaire? Faut-il diviser le nombre d’élèves par classe ? Un jour par semaine ?  Et puis, vont se poser aussi les questions des transports et de la restauration.
 

Concernant le matériel informatique, des outils ont été redistribués aux agents : 200 ordinateurs seront donnés aux familles qui en auront le plus besoin - Gérard Collomb, maire de Lyon.


Le maire de Lyon avoue son inquiétude quant à la future organisation. Il attend les orientations du ministre de l’éducation nationale.
 

La question se pose aussi pour les maternelles et les crèches


Cette rentrée annoncée pour le 11 mai est un problème également pour les maternelles et les crèches : cinq sont ouvertes pour l’instant sur les 5000 que compte la ville de Lyon, "ça fait du monde ! Et je ne vois pas tous ces enfants porter des masques !!" déclare Gérard Collomb.
 

La ville ne pourra que revenir progressivement à l’accueil de tous les enfants, même si nous procéderons à une désinfection des établissements - Gérard Collomb, maire de Lyon.


De son côté, l’inspection académique explique qu’elle n’a "rien à communiquer, tout s’organise petit à petit, d’ici 15 jours le ministre donnera les modalités de la reprise, mais rien n’est est arrêté pour l’instant."

Du côté de certains syndicats de l’enseignement, comme FO Education- SNUDI, "les personnels sont stupéfaits, on crée des fabrique à Cluster." Certains vont jusqu'à anticiper en déposant un préavis de grève afin de s’assurer que toutes les conditions sanitaires soient réunies avant toute reprise.
 

L’annonce d’un éventuel déconfinement par le président de la république le 13 avril dernier a, semble-t-il, créé la surprise.


Comment l’ancien ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, proche du chef de l’Etat, analyse-t-il cette situation ? Impréparation ? Précipitation ? Amateurisme ?
"Cette pandémie a été rapide, elle a pris tout le monde de court, peut-être que l’Allemagne s’en sort le mieux mais regardez les États-Unis l’Espagne, l’Italie." pour le maire de Lyon.
 

Le problème sanitaire est premier, le problème économique est derrière. L'activité économique à baissé de 30% sur notre territoire. Et ça va être dur pour les commerces, les industries. Il va falloir se retrousser les manches - Gérard Collomb, maire de Lyon.


Signe que l’avenir se dégage, la mairie de Lyon vient d’ouvrir les inscriptions des futurs élèves des petites sections et des nouveaux arrivants sur son site Internet.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société politique