• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Football. Pourquoi la star lyonnaise Ada Hegerberg ne dispute pas la Coupe du monde féminine avec la Norvège

© Stéphane Trentesaux, France 3 Rhône-Alpes
© Stéphane Trentesaux, France 3 Rhône-Alpes

Aussi incroyable que cela puisse paraître, le tout premier ballon d'or féminin, la norvégienne Ada Hegerberg, victorieuse avec l'OL féminin de 4 Champions League, 5 Championnats de France et autant de Coupes de France ne jouera pas pour la Norvège, pourtant qualifiée. On vous explique pourquoi.

Par Christian Conxicoeur

Avec l'arrivée de la Coupe du monde féminine de football, les amateurs de football féminin et les supporters de l'OL féminin en particulier, vont être à l'affût des apparitions à venir de leur stars :  les 7 Françaises bien sûr, dont la capitaine ultra-titrée Wendie Renard, mais aussi l'Allemande, née en Hongrie, Dzsenifer Marozsan ou encore l'Anglaise Lucy Bronze.

Quant à Ada Hegerberg, la jeune attaquante star norvégienne de l'OL, ballon d'or et au palmarès déjà extrêmement conséquent, il faudra regarder en dehors des pelouses pour la voir. Car aussi difficile à croire que ce puisse être, Ada ne jouera pas pour son équipe nationale pourtant qualifiée mais sera consultante pour une chaîne de télévison privée en France, diffuseur des matches.


Ada a fait une croix sur la Coupe du monde

A l'origine de cette absence des terrains : une joueuse exceptionnelle au caractère bien trempé. Alors qu'elle évoluait depuis l'âge de 16 ans en équipe nationale, Ada Hegerberg a annoncé le 29 aout 2017 dans un communiqué qu'elle se mettait en retrait de la sélection nationale, dont elle soulignait alors "l'amateurisme". 

Le 29 août, c'était moins d'un mois après la déroute de l'équipe de Norvège dans l'Euro féminin 2017. Longtemps considérée comme une des meilleures 11 féminines du monde, les Norvégiennes s'étaient sèchement fait sortir en phase de poules, après 3 défaites contre les Pays-Bas, la Belgique et le Danemark.
 

Un combat politique pour l'égalité

Des piètres résultats mais pas seulement : l'attaquante norvégienne soulignait aussi qu'un grand nombre de choses devaient être faites pour améliorer le sort "des femmes qui jouent au football" : les salaires, la médiatisation, les conditions d'entrainement...

Habituée aux victoires, Ada Hegerberg peut s'enorgueillir d'avoir fait plier la fédération norvégienne. Elle est devenue la première à payer les joueuses et les joueurs de manière égale. Bien, mais insuffisant pour le Ballon d'or qui a préféré "utiliser toute son énergie à Lyon"... et décrocher sa 4e Champions League à Budapest en inscrivant la bagatelle de 3 buts face au Barça.
 

"Croire en ses valeurs"

Reste le geste, lourd de conséquences pour une des meilleures joueuses du monde, si ce n'est la meilleure : elle ne foulera pas les pelouses françaises pour la Coupe du Monde du 7 juin au 7 juillet 2019 avec les Norvégiennes.

Triste pour cette compétitrice hors norme ? Pas si sûr, elle qui affirme qu'il "faut croire en ses valeurs". Une bonne nouvelle en tout cas pour les Bleues qui affronteront la Norvège le 12 juin à Nice, même si les Lyonnaises de l'équipe de France auront forcément une pensée pour leur co-équipière.

Sur le même sujet

Portrait Rachida Majri

Les + Lus