Domestique ou sauvage : la Métropole de Lyon lance une mission sur la condition animale

La Métropole de Lyon aime les bêtes. Comme la majorité écologiste l'avait annoncé lors de la campagne électorale, son président lance une mission sur la condition animale dans le territoire métropolitain.

Ce chaton du désert vit à Lyon... Il est élevé au Parc de la tête d'Or. Il fera sans doute partie des animaux dont le quotidien sera observé par cette mission
Ce chaton du désert vit à Lyon... Il est élevé au Parc de la tête d'Or. Il fera sans doute partie des animaux dont le quotidien sera observé par cette mission © PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Le Grand Lyon se penche donc désormais sur le quotidien des animaux. Le président Bruno Bernard a décidé d'ouvrir une mission sur ce sujet. Cette mission a été confiée à Nathalie Dehan, conseillère métropolitaine.

Ces travaux concerneront les animaux domestiques de compagnie, les animaux d'élevage pour la consommation, les animaux sauvages captifs et les animaux liminaires. La mission a débuté ce lundi 19 avril et s’étendra sur une durée de 6 mois.

Pour le président de la Métropole de Lyon, « la défense de la condition animale est une question cruciale pour nos concitoyens. Ce sujet relève aussi bien de l'éthique que de l'écologie. En ce sens, il possède non seulement une composante sociale, puisqu'il traite de la cohabitation entre humains et animaux non-humains, qu'individuelle, puisqu'il fait appel à des choix relevant de la vie privée. »

6 mois pour améliorer la condition animale dans toute l'agglomération

La mission d'une durée de 6 mois ne se contentera pas d'observer. Elle aura pour charge de formuler des propositions "afin d'éclairer le débat sur ce sujet" après une série d’entretiens et d’auditions des principales partie-prenantes concernées par ce sujet, précise la métropole.

Nathalie Dehan, élue écologiste de la circonscription Lyon-Sud-Est, aura la charge de cette mission
Nathalie Dehan, élue écologiste de la circonscription Lyon-Sud-Est, aura la charge de cette mission © GrandLyon

Très concrêtement, cette mission tentera de poursuivre plusieurs buts :

- Etablir un état des lieux des pratiques sur le territoire de la Métropole concernant toutes les catégories d'animaux.

- Proposer une méthode de travail pour faciliter le partage entre élus, citoyens, entreprises et associations.

- Proposer, en lien avec les communes, des pistes d'actions pour améliorer les campagnes de stérilisation des chats et la propreté canine.

Nathalie Dehan, dont le travail sera conduit sous la supervision de Pierre Athanaze, vice-président délégué à l’environnement, la protection animale et la prévention des risques, se réjouit de ce projet qui lui a été confié : « Cela permettra, j’en suis convaincue, d’améliorer la condition animale dans les cinquante-neuf communes métropolitaines» commente-t-elle.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature politique