Bannière résultats municipales

Elections Municipales 2020: Denis Broliquier, maire sortant du 2e arrondissement, candidat à la Ville de Lyon

Denis Broliquier, maire du 2e arrondissement, s'est lancé dans la course à la mairie de Lyon. Sa liste: "Positivons Lyon Métropole". 

Denis Broliquier, maire sortant du 2e arrondissement de Lyon, candidat centriste à la Ville de Lyon pour les municipales 2020. Invité du 12/13 Rhône-Alpes (20/2/20)
Denis Broliquier, maire sortant du 2e arrondissement de Lyon, candidat centriste à la Ville de Lyon pour les municipales 2020. Invité du 12/13 Rhône-Alpes (20/2/20) © France tv
Denis Broliquier, maire sortant du 2e arrondissement de Lyon, s'est lancé dans la campagne des municipales sous l'étiquette "centriste". Il est d'ailleurs tête de liste dans le 2e arrondissement. Denis Broliquier fait liste commune depuis janvier avec Eric Lafond, ancien membre du Modem, à la tête du mouvement 100 % citoyen. Les deux candidats ont décidé d’unir leurs forces pour tenter de remporter la mairie de Lyon et la Métropole. Denis Broliquier conduit la liste commune " Positivons Lyon-Métropole " pour tenter de remporter la mairie, Eric Lafond vise la Métropole de Lyon. 

Selon un récent sondage, la liste "Positivons Lyon Métropole" est créditée de moins de 5% des intentions de vote au premier tour des élections de mars. Mais le sondage ne déstabilise pas le candidat à la Ville  de Lyon :"Mon seul baromètre, c'est celui des urnes, et c'est celui de l'accueil des Lyonnais," a déclaré le candidat centriste sur l'antenne de France 3 Rhône-Alpes ce jeudi midi, 20 février.
Denis Broliquier évoque "un accueil enthousiaste des Lyonnais" durant cette campagne. Le maire sortant du 2e arrondissement revendique d'ailleurs une présence forte sur le terrain et notamment dans les différents arrondissements de la ville, à grand renfort de distribution de tracts : "tous les matins, tous les après-midis et les soirs, nous sommes en réunion, nous sommes aux bouches de métro, sur les marchés avec mes équipes. On explique notre programme." 
 

L'objectif des grands partis nationaux : "d'abord planter leur drapeau sur la mairie de Lyon avant de servir les Lyonnais"


Denis Broliquier est bien connu en Presqu'île de Lyon, avec déjà trois mandats successifs à la tête de la mairie du 2e arrondissement à son actif. Par le passé, l'élu a toujours travaillé avec la Droite. Aujourd'hui dans certains arrondissements, on compte même des candidats LR sur la liste de Denis Broliquier. Comment expliquer alors l'absence d'une liste commune avec Etienne Blanc ? "On a eu des discussions avec tout le monde. J'avais envie de faire une majorité de projets et non pas une majorité de partis," a expliqué Denis Broliquier. "On s'est trouvé des points communs avec un certain nombre de personnes et pas avec d'autres, notamment sur les programmes," résume-t-il sans préciser.
"Finalement, on s'est aperçu que le plus crédible était de faire notre projet avec des citoyens engagés. Ce qui n'a pas collé avec les grands partis, La République en Marche ou Les Républicains, c'est cet aspect justement très partisan", explique le candidat centriste. Denis Broliquier évoque "des partis nationaux qui veulent d'abord planter leur drapeau sur la mairie de Lyon, avant de servir les Lyonnais, avant de mettre en oeuvre un projet." Et d'ajouter : "nous ce qui nous rassemble, c'est notre indépendance".

Le candidat entend mettre en avant une liste qui défend "une politique extrêmement réaliste au service du bien commun, au service de l'intérêt général."
 

"J'ai envie de prendre des responsabilités dans l'exécutif"


Denis Broliquier a déjà annoncé qu'il passerait la main à sa colistière Aurélie Bonnet-Saint-Georges. Il s'explique : "J'ai une passion pour ma ville et mon arrondissement, mais j'ai envie de mettre l'expérience acquise pendant 19 ans aux manettes du 2e arrondissement pour passer au niveau de la Métropole, au niveau de la ville de Lyon." Le maire sortant dit avoir "envie de prendre des responsabilités dans l'exécutif", et fait le parallèle avec le monde de l'entreprise :"on ne reste jamais 20 ans dans le même poste...". Pour le maire sortant du 2e, Aurélie Bonnet Saint-Georges incarne "un nouveau souffle" et "un nouveau dynamisme","tout en gardant le même esprit". 

Dans le programme de Denis Broliquier, on notera le projet d'aérotram. Un projet qui n'est pas "une marotte mais un projet sérieux." Selon le candidat centriste, "le transport par cable, par téléphérique, coûte dix fois, vingt fois, trente fois moins cher que le métro et peut transporter presque autant de monde dans des conditions de sécurité et de confort tout à fait bonnes". Et de conclure: "si je suis maire de Lyon, il y aura des aérotrams à Lyon". 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter