Cet article date de plus de 3 ans

Episode de pollution dans le bassin lyonnais et le Nord-Isère

L'indice de qualité de l'air a passé le seuil d'information dans le bassin lyonnais et le Nord-Isère. En cause : la pollution aux particules fines. La Préfecture de l'Isère recommande à chacun de réduire les sources d'émissions polluantes.
© Air Rhône-Alpes
Mercredi 1er novembre, le seuil d'information pour les particules fines PM10 a été franchi sur le bassin Lyonnais Nord-Isère. La vigilance orange a été activée ce jeudi à 13h30 pour les 24 prochaines heures. 

En effet, hier, Air Rhône-Alpes a constaté que "la qualité de l’air s’est sensiblement dégradée sur l’agglomération lyonnaise et le sillon rhodanien. La remise en fonctionnement des appareils de chauffage a notamment contribué à une augmentation constante des taux de particules fines depuis le début de semaine."

Dans le cadre de cet épisode de pollution, la préfecture de l'Isère rappelle quelques recommandations aux personnes vulnérables :

Pour tous, d'autres recommandations comportementales sont de rigueur : 

Vendredi, Air Rhône-Alpes prévoit une "reprise de la progression des taux de particules sur le territoire par accumulation". "La situation pourrait s'améliorer samedi, avec l'arrivée probable d'une perturbation pluvieuse", conclut Air Rhône-Alpes. 



Poursuivre votre lecture sur ces sujets