Gros succès aux César pour les films coproduits par Auvergne Rhône-Alpes Cinéma

"La nuit du 12", tourné en Isère et en Savoie, a remporté six récompenses, hier aux César. Le film "L'innocent", tourné à Lyon est reparti avec deux trophées. Les deux œuvres ont été coproduites par Auvergne Rhône-Alpes Cinéma.

Deux films coproduits par Auvergne Rhône-Alpes Cinéma ont brillé hier soir lors de la cérémonie des César.

La vice-présidente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Sophie Rotkopf, en charge de la Culture et du Patrimoine estime que "recevoir un César pour un artiste est un bonheur immense. Nous sommes fiers d’avoir soutenu ces longs métrages et d’avoir mis à leur disposition toutes les ressources nécessaires pour tourner dans de bonnes conditions dans notre région. C’est aussi une récompense pour nous, une belle mise en valeur de notre politique régionale".

La nuit du triomphe

"La nuit du 12" de Dominik Moll, tourné en Isère et en Savoie a remporté six Césars dont celui du meilleur film. Parmi les autres récompenses obtenues, nous retiendrons celles du meilleur son, de la meilleur adaptation, du meilleur espoir masculin pour Bastien Bouillon, du meilleur réalisateur pour Dominik Moll, du meilleur second rôle masculin pour Bouli Lanners et le prestigieux César du meilleur film.

Le film relate l'enquête impossible d'un féminicide.

Nous avons la chance en France d'avoir un public qui a une appétence pour les films qui sortent des sentiers battus, c'est une curiosité qu'il faut maintenir", a déclaré le cinéaste de 60 ans, douze ans après avoir reçu le César de la meilleure réalisation pour "Harry un ami qui vous veut du bien".
Présenté au Festival de Cannes dans la section "Cannes Première", "La nuit du 12" retrace une enquête de la police judiciaire, après l'assassinat d'une jeune fille, sans témoins et en pleine nuit. Il livre une galerie de suspects pétris de masculinité toxique et s'attaque aussi au machisme dans la police.

Sorti en juillet en salles, "La nuit du 12" a été l'un des succès français de l'année, avec 509.000 spectateurs au total. Inspiré d'un fait divers relaté par Pauline Guéna dans son enquête sur la PJ de Versailles ("18.3, une année à la PJ"), il avait déjà reçu le Prix Jacques Deray du film policier, décerné par l'Institut Lumière à Lyon.

L'émotion de Louis Garel et Noémie Merland

L'autre film coproduit par Auvergne Rhône-Alpes Cinéma, c'est "L’innocent" de Louis Garrel tourné à Lyon.

L'œuvre remporte deux trophées, celui du meilleur scénario et celui de la meilleure actrice dans un second rôle pour Noémie Merland.

La dernière fois qu’un film tourné en Aura a remporté le césar du meilleur film c’était pour "Fatima" en 2016.

Avec AFP.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité