Hommage : Une école sera baptisée du nom de Samuel Paty à Tassin la Demi-Lune

Parmi les nombreux hommages organisés pour saluer la mémoire de Samuel Paty, cet enseignant assassiné sauvagement à Conflans-Sainte-Honorine, le maire de Tassin la Demi-Lune a décidé de baptiser une future école de son nom.

Tassin la Demi-Lune rendra un hommage ouvert au public à Samuel Paty mercredi 21 octobre à midi
Tassin la Demi-Lune rendra un hommage ouvert au public à Samuel Paty mercredi 21 octobre à midi
Pascal Charmot, Maire (LR) de Tassin la Demi-Lune a par ailleurs annoncé qu'une cérémonie, ouverte au public, se déroulera en présence du corps enseignant, des parents d'élèves et des habitants de la ville, le mercredi 21 octobre dans la cour du Général Leclerc.
Pascal Charmot, maire de Tassin la Demi-Lune, a proposé de baptiser une future école de la commune du nom de Samuel Paty. "On voit malheureusement que l'histoire se répète très dramatiquement. Ce sera donc une façon de ne jamais oublier"
Pascal Charmot, maire de Tassin la Demi-Lune, a proposé de baptiser une future école de la commune du nom de Samuel Paty. "On voit malheureusement que l'histoire se répète très dramatiquement. Ce sera donc une façon de ne jamais oublier"
C'est au cours de cette cérémonie que l'élu annoncera que la ville de Tassin la Demi-Lune proposera donc de baptiser du nom de Samuel Paty la future école du quartier de la libération, qui sera construite sur le terrain des maraîchers.

Dans un communiqué, la municipalité explique avoir " tenu à organiser un hommage à ce professeur, symbole de notre école républicaine, et témoigner avec les Tassilunois, de leur attachement aux valeurs de la République et de la laïcité, et à s’opposer à toutes les formes de violence et de fanatisme religieux. Ils souhaitent également assurer de leur solidarité et de leur soutien à l’ensemble du corps enseignant, dont la mission d’éveil à la connaissance, de formation de l’esprit critique et de la liberté de penser par soi-même est irremplaçable et constitue un pilier essentiel de la formation que la République doit à ses citoyens." 

Pour le maire Pascal Charmot, il s'agit de faire entrer le nom de cet enseignant dans l'Histoire "Je pense que c'est important que l'on ait en tête, à travers lui, les valeurs de la République, de la laïcité. Il faut qu'on les partage et qu'on en fasse toujours la promotion et la mise en avant. cela passe par autre chose que des symboles, qui sont importants. cela va marquer notre ville, notre territoire pour les enfants, dans cette bataille cointre toutes les formes de fanatisme religieux, et pour défendre les valeurs de la laïcité et de la République." Et le premier édile de Tassin la Demi-Lune rappelle que "Il y a cinq ans, c'était un prêtre qui était assassiné de la même façon. Plus proche de nous, c'était un directeur d'entreprise dans l'Isère. On voit malheureusement que l'histoire se répète très dramatiquement. Ce sera donc une façon de ne jamais oublier"
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
terrorisme faits divers