INSOLITE. Des rochers anti-rodéo à Ternay, une solution radicale

Des dizaines de rochers jonchent l'avenue du Rhône, à Ternay. La CNR a employé des moyens radicaux pour faire cesser les rodéos sur une voie qu'elle exploite. Un champ de rochers a été installé pour empêcher la circulation des engins.

Ne vous y trompez pas : ce n'est pas un éboulement. Des dizaines de blocs de roche ont été disposés volontairement sur l'avenue du Rhône, une route de la commune de Ternay concédée à la Compagnie Nationale du Rhône. Ils pèsent plus de 300 tonnes et sont répartis sur 400 mètres. L'objectif : empêcher toute circulation. 

Peu empruntée, cette voie privée est située pas très loin de l’autoroute du Soleil et du Rhône. Initialement, c'était une voie de retournement pour les poids lourds. Il est aujourd'hui impossible d'y circuler autrement qu'à pied. mais qu'est ce qui a donc conduit la Compagnie nationale du Rhône à mettre en place ces équipements ? 

Rodéos et bruits aigus

Les lieux étaient devenus ces derniers mois un site de prédilection pour les adeptes de rodéo sauvage, au grand dam de certains riverains. Une source de vacarme très désagréable pour certains. C'est la seule solution trouvée par la mairie et la CNR pour y mettre fin. Les amateurs de rodéo vont devoir trouver un autre terrain de jeux. Ces rochers empêchant désormais tout accès.
D'après Mattia Scotti, le maire de Ternay, ces rodéos généraient des nuisances sonores insupportables pour les habitants qui vivent au-dessus de la route. "J'ai eu des personnes qui étaient dans un effondrement nerveux total, qui sont venues me voir, qui m'ont écrit et téléphoné, qui ont fait des pétitions envoyées en préfecture et à la CNR", explique l'élu. "C'est une nuisance épouvantable que ces gens ont subie". Pointée du doigt : une variation de bruits dans les gammes aiguës.

Quid du bruit de l'autoroute A7 voisine ? "C'est un bruit gênant mais relativement stable. Pour l'oreille, il est beaucoup moins gênant", relativise le maire de la commune. 

L'affaire date de juin dernier mais elle fait beaucoup parler depuis quelques jours. C'est une vidéo qui a mis le feu aux poudres. On y voit les rappeurs du groupe les Dalton s'exercer sur cette voie privée.

Des riverains partagés

Si certains riverains ont préféré conserver l'anonymat, d'autres sont plus modérés.

"On a eu quelques après-midis difficiles mais c'était vraiment très localisé, en fin d'après-midi, surtout le dimanche. Mais ça ne représentait pas une nuisance réelle. Ce sont des jeunes qui s'amusent. Pour les personnes âgées, ça peut être délicat mais ce n'était pas non plus constant", confie une riveraine. Sur ces rochers déposés sur la voie, elle est partagée : "c'est dommage, on est beaucoup à faire du vélo le long du Rhône avec les enfants. Là, ça complique un peu la chose". 

Les réseaux s'en donnent à cœur joie

Sur les réseaux sociaux, l'initiative est commentée et critiquée. Certains considèrent que l’on punit tout le monde plutôt que les auteurs des rodéos. Elle déclenche aussi ironie, moqueries et coups de gueule. 

"Retour à l'Âge de pierre ! Quelle chance ! Encore une fois on punit tout le monde à cause d'une minorité", tempête @restonszen69. "Ça a bien changé Carnac", ironise @agathezeblues1. "Grace au service archéologique de la mairie de Ternay, nous comprenons enfin, pourquoi l'homme préhistorique érigeait des menhirs !" s'amuse @DedJuste. "Bon alors au final qui va pouvoir utiliser la route ? Des kangourous ?" s'interroge @capalutwit. "Ils ont des voitures volantes à Ternay ??", se demande @cloe_vian. "Après les Colonnes de Buren, les Rocs de Ternay : la classe", commente @SylvainLeBarbu.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité