Journée mondiale des personnes âgées: à Lyon, les Petits Frères des Pauvres veulent briser l'isolement des aînés

Le 1er octobre, journée internationale des personnes âgées. Selon l'association des Petits Frères de Pauvres, un million d'aînés seraient en proie à la solitude et à l'isolement. En Auvergne-Rhône-Alpes, l'association accompagne 1900 personnes mais les bénévoles manquent. 

Journée mondiale des personnes âgées : comment rompre l'isolement et la solitude
Journée mondiale des personnes âgées : comment rompre l'isolement et la solitude © France tv

Des bénévoles des Petits Frères des Pauvres visitent régulièrement les personnes âgées isolées. Certaines n'ont pour seule compagnie quotidienne que la télévision ou la radio. Une solitude subie et redoutée. C'est le cas de Jeanne-Marie, 78 ans, qui vit seule à Villeurbanne. L'ancienne employée de bureau s'est peu à peu coupée des autres. Sa seule visite quotidienne est celle de la personne qui lui apporte son repas. Alors les visites et des discussions anodines des bénévoles de l'association représentent un vrai soutien moral pour elle. Ces visites à domicile permettent à des personnes âgées de sortir de leur isolement et surtout de tisser des liens d'amitié. 

"Quand on se rend compte que les personnes isolées sont souvent depuis leur naissance dans la galère, humainement, on ne peut pas faire autrement que les prendre en considération et leur donner un peu de chaleur humaine et de l'amitié," explique Marie-Françoise de Barros, bénévole. 

Mais aujourd'hui, l'association fait face à un problème : un manque cruel de bénévoles. A Villeurbanne, elle accompagne plus d'une centaine de personnes âgées grâce à l'aide de 80 bénévoles. "On a plus de personnes accompagnées que de bénévoles, il manque du monde," constate Makram Zaafouri, référent de l'association pour Villeurbanne, Ecully et Saint-Fons.
 

Près d'un million de seniors isolés en France

En 2018, grâce à près de 12 300 bénévoles, quelque 14 600 personnes âgées isolées ont pu être accompagnées dans la durée. Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, l'association Les Petits Frères des Pauvres sont présents pour près de 1900 personnes. Mais ils sont bien plus nombreux à être isolés et à ne pas oser demander de l'aide. Comment l'expliquer ? Pour Fabrice Bruyère, directeur Auvergne-Rhône-Alpes des Petits Frères de Pauvres, "beaucoup de personnes âgées vivent l'isolement dans le silence, dans l'oubli des autres. Parce que plus on est seul, plus c'est difficile d'aller vers les autres, plus on se dévalorise." 

Les personnes âgées d’au moins 65 ans représentent 20,5 % de la population, soit 13,7 millions de personnes. Aujourd'hui, une personne âgée sur quatre souffre d'isolement. L'association Les Petits Frères des Pauvres avance le chiffre de 900 000 personnes âgées de 60 ans et plus isolées de leur famille et de leurs amis. Un tiers d'entre elles sont même dans un isolement extrême. Elles ne rencontrent quasiment jamais ou très rarement d’autres personnes, tous réseaux confondus (familial, amical, voisinage, réseau associatif). Ces personnes âgées sont en situation de "mort sociale", selon une étude de l'association datée de 2017. 

La précarité est par ailleurs l’un des facteurs aggravants de l’isolement, c'est pourquoi l’action des Petits Frères des Pauvres s’oriente prioritairement vers les plus démunis. Plus d’un million d’aînés sont en situation de précarité et vivent sous le seuil de pauvreté. 
 

Seniors isolés, ils sont privés du quart de leur vie !


A l'occasion de ce jeudi 1er octobre, 30e journée internationale des personnes âgées, l'association Les Petits Frères des Pauvres a lancé une campagne de sensibilisation face à l'isolement des anciens. L'association entend marquer les esprits en partant d'un constat : "Une personne âgée isolée est privée du dernier quart de sa vie". Et l'association explique : "Aujourd'hui, 1er octobre, commence le dernier quart de l'année. Imaginez-vous, à partir de maintenant, et jusqu'au 31 décembre, être privé de tous liens".
 
Les missions des bénévoles
Tout au long de l’année, les Petits Frères des Pauvres recherchent des bénévoles pour des missions variées: 
  • Effectuer des visites à domicile en ville ou en milieu rural, en hébergement collectif, à l’hôpital, en foyer de vieux migrants, en milieu carcéral...
  • Participer à l’organisation et à l’animation d’activités collectives : sorties, week-end, ateliers, fêtes, déjeuners…
  • Accompagner des personnes gravement malades et en fin de vie, en étroite collaboration avec les familles, les amis et les professionnels de la santé.
  • Aider à l’amélioration de l’habitat et au relogement des personnes mal logées ou sans domicile fixe.
Pour devenir bénévole avec les Petits Frères des Pauvres
Plateforme bénévolat : 0 800 833 822 (appel gratuit)
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société personnes âgées famille solidarité vie associative