Les "Swifties", les fans de Taylor Swift prennent d'assaut Lyon, une manne pour le secteur touristique

Les "Swifties", les fans de Taylor Swift, vont prendre d’assaut Lyon lors des concerts de la mégastar américaine les 2 et 3 juin prochains. L’évènement constitue une manne touristique exceptionnelle pour la ville.

Les billets des concerts se sont arrachés en quelques minutes. Les 2 et 3 juin prochains, Taylor Swift se produira à Lyon au Groupama Stadium dans le cadre de son “Eras Tour”. Des milliers de fans sont donc attendus pour l’évènement à Lyon. Une importante manne pour le secteur touristique de la ville.

Taylor Swift est un véritable phénomène. Surnommée "miss americana", elle est une business woman de génie et comptabilise des centaines de millions de fans à travers le monde. On lui prête même le pouvoir d’influencer la politique ou l’économie d'un pays. C’est dire si sa venue à Lyon ne passera pas inaperçue.

"Si ce n'était pas pour Taylor, on n'aurait pas du tout fait ce voyage"

À un mois de l’évènement, les réseaux sociaux sont en alerte. Bons plans logement, revente de tickets, bars et restaurants... les groupes de fans se partagent leurs meilleures trouvailles à Lyon pour vivre au mieux l’évènement. Plus de 100 000 spectateurs du monde entier sont attendus. "On peut dire que je vis ses paroles : "j'ai compté les jours, j'ai compté les kilomètres pour te voir là-bas". 10 747 kilomètres pour être exacte !" témoigne Naomi Imbang, 28 ans, qui viendra des Philippines, faute d'avoir pu obtenir une place de concert en Asie.

Son cas est loin d’être une exception. Rhonda Nye, elle, n’avait même pas pu obtenir un code d’accès pour accéder à la billetterie dans son pays, le Canada. Alors c’est tout naturellement qu’elle a fait le choix de prendre des billets pour le concert de Lyon. Elle s’y rendra avec son mari et ses enfants de 6 et 12 ans. "Si ce n'était pas pour Taylor, on n'aurait pas du tout fait ce voyage" affirme cette fan, qui reconnaît que cela coûtera à la famille plus de "10 000 euros", mais sans regret : "ça vaut le coup pour cette expérience unique". "Au lieu de dépenser 2.000 dollars pour un billet et un hébergement à Toronto, On a décidé de prendre l'avion pour la France" appuie Lenka, 55 ans, qui viendra avec sa fille, sa nièce, et sa belle-sœur. Pour elle, l’addition est moins salée : Le billet, le vol et l'hôtel ont coûté environ 1 330 euros par personne.

D'importantes retombées économiques pour le secteur du tourisme lyonnais

Un méga concert historique qui s'accompagnera d’importantes retombées économiques. Une véritable aubaine pour le secteur du tourisme lyonnais, qui espère beaucoup de l’évènement. La ville, bien qu’ayant la deuxième capacité hôtelière de France, s’apprête à être prise d’assaut. Elle compte 272 établissements et environ 20 000 chambres.

"Dès que les dates de concert sont tombées, le lendemain ou le surlendemain, on était complet", confie, sous couvert d'anonymat, le réceptionniste d'un hôtel lyonnais cinq étoiles. Actuellement, 80% des chambres d’hôtel sont déjà réservées pour les 2 et 3 juin prochain, selon l’office du tourisme, contre 30% d’ordinaire. En parallèle, le prix moyen d’une chambre d’hôtel a grimpé de 54% sur ces quelques jours. Par exemple, l'hôtel Maison No affiche complet le 2 juin à un tarif moyen de 300 euros, contre 140 euros en temps normal.

De son côté, le secteur de l’évènementiel compte bien, également, surfer sur le phénomène swifties. Caroline Falezi, sommelière américaine installée à Lyon, a ainsi organisé sur mesure une série d’évènements qui combinent découverte de la région lyonnaise avec l’univers de la chanteuse. Dîner entre "Swifties" dans un "bouchon", karaoké et "bar à rouge à lèvres" dans un château du Beaujolais ou brunch avec des drag queens... elle a concocté un programme alléchant. "Je n'étais pas une Swiftie à la base, mais quand les dates ont été annoncées, j'ai eu quelques mails de réservation, et je me suis dit que c'était une super opportunité", raconte la sommelière de 36 ans. Depuis, elle a même créé une page Facebook pour souder le public lyonnais.

À l’instar de ceux de Taylor Swift, les mégas concerts se multiplient à Lyon depuis la fin du Covid. Ils représentent un nouveau tourisme et défis pour le secteur du tourisme à Lyon.