Cet article date de plus de 4 ans

Lyon : aux championnats internationaux de bridge, les cerveaux s'échauffent !

Jusqu'au 26 août, 4000 compétiteurs professionnels et amateurs participent aux championnats du monde de bridge organisés à Lyon. En France, le jeu de cartes compte pas moins de 2.5 millions d'adeptes. Dans le monde, ils sont 70 millions.


© En 2019, dans le comité de Picardie, ils sont 75 élèves à le pratiquer sur leur temps périscolaire.
Aux championnats internationaux de bridge, organisés à Lyon jusqu'au 26 août 2017, trois compétitions simultanées ont lieu : le championnat du monde homme, le championnat du monde femmes et le championnat du monde séniors. 

Dans ces trois compétitons, tous les joueurs sont professionnels.

En France, à la différence des échecs, le bridge n'est pas considéré comme un sport. Pourtant, autour des tables, les joueurs sont bien convaincus de pratiquer un sport de haut niveau.

"Le bridge, c'est surtout un sport de l'esprit mais il faut aussi une certaine condition physique. Pendant les championnats, nous devons jouer trois fois pendant deux heures et demie. Et la compétition dure quinze jours ! Il faut une certaine condition pour garder la concentration et la régularité pendant toute l'épreuve", explique Jérome Rombaut, de l'équipe de France de bridge.

Le bridge, une histoire de concentration


Dans les salles de compétition, un calme olympien règne. On pourrait entendre les mouches voler, mais il semblerait qu'elles n'osent pas non plus faire de bruit. Tous les matchs sont joués dans le plus grand calme. Les plus importants ont même lieu à huis-clos. 

Pour assiste à la compétition, cela se passe donc sur internet, ou à l'amphithéâtre de la Cité internationale où les matchs sont retransmis et commentés sur écran géant. 

durée de la vidéo: 02 min 11
Lyon : aux championnats internationaux de bridge, les cerveaux s'échauffent !

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux événements sorties et loisirs sport