Lyon: un Caladois condamné et écroué pour avoir harcelé au téléphone forces de l'ordre et sociétés de pompes funèbres

Condamné et écroué pour avoir harcelé au téléphone des policiers, gendarmes et sociétés de pompes funèbres ... / © A.Jacques
Condamné et écroué pour avoir harcelé au téléphone des policiers, gendarmes et sociétés de pompes funèbres ... / © A.Jacques

Un Caladois de 46 ans a été condamné  à 10 mois de prison, dont trois mois ferme, pour avoir harcelé par téléphone des commissariats, des gendarmeries mais aussi des pompes funèbres, indique la police lyonnaise ce lundi 2 décembre. L'homme a été écroué.

Par Dolores Mazzola

Un homme de 46 ans, sans emploi, résidant à Villefranche-sur-Saône, et avec 70 antécédents judiciaires à son actif, a été interpellé le 28 novembre dernier, peu avant 9h du matin, à son domicile. 
Le Caladois avait passé des centaines d'appels téléphoniques en tenant de propos à caractère sexuel à plus d’une cinquantaine de victimes sur le territoire national. Les cibles de ce harcèlement téléphonique : des commissariats, des gendarmeries, ou encore des sociétés de pompes funèbres… Le portable ayant servi à passer ces appels a été découvert chez lui après son interpellation. 

L'homme avait déjà été incarcéré pour des faits similaires. Il avait été libéré fin août dernier. Les enquêteurs ont établi qu’il avait acheté ce téléphone portable dès sa sortie pour récidiver.

Il a été jugé ce vendredi 29 novembre en comparution immédiate pour avoir passé près de 2 500 appels entre fin octobre et fin novembre. Le quadragénaire a été condamné à 10 mois de prison dont 7 mois avec sursis. Il a été écroué
 

Sur le même sujet

Les + Lus