A Lyon, Claude Lelouch tourne un clip avec le groupe de hip hop les Pokémon Crew

Claude Lelouch tourne un clip pour le compositeur Laurent Couson mettant en scène les Pokemon Crew à l'Opéra de Lyon / © JC Adde / FTV
Claude Lelouch tourne un clip pour le compositeur Laurent Couson mettant en scène les Pokemon Crew à l'Opéra de Lyon / © JC Adde / FTV

Le réalisateur Claude Lelouch a tourné un clip pour le compositeur Laurent Couson mettant en scène les Pokémon Crew, le plus célèbre groupe de hip hop lyonnais.

Par Renaud Gardette et Julien Sauvadon


Derrière la caméra, Claude Lelouch suit avec une grande attention la danse folle des Pokémon Crew. Sur la scène de l'Opéra de Lyon, les danseurs enchainent les chorégraphies. Ils participent au tournage du clip « Tears », le premier extrait du nouvel album de Laurent Couson « Electro Symphonic Project » (Decca/Universal). Le compositeur est un ami de longue date du réalisateur. Ils ont travaillé ensemble sur de nombreux films comme "Ces amours-là" ou "Chacun sa vie". 
 
Electro Symphonic Project, Laurent Couson - Teaser


Pour Laurent Couson, seul Claude Lelouch, qui a toujours filmé des histoires de rencontres, pouvait orchestrer celle du hip-hop et de la musique classique. 

En marge de son impressionnante carrière cinématographique, Claude Lelouch a toujours aimé tourner des clips : "J'ai commencé dans le cinéma en faisant des clips. J'en ai fait une centaine. Récemment j'en ai fait un pour Calogero. Là, pour des copains, je ne sais pas dire non. 
 

"Je suis admiratif"


Grâce au tournage de ce clip, Claude Lelouch a pu aussi croiser la route des Pokémon Crew . « Ces jeunes danseurs ont un talent incroyable. Ils bondissent dans tous les sens, ils font des choses que moi je ne serais plus capable de faire. Je suis admiratif, et ça m'a fait plaisir de les filmer."

Le réalisateur trouve tout aussi impressionnant les prestations de hip-hop que celles d’une danseuse classique sur ses pointes. Il se dit admiratif devant le travail des danseurs du groupe : 

"J'aurais aimer pratiquer le hip-hop quand j'étais jeune. C'est plus fou que le Madison: ça fait travailler tout le corps, on danse avec sa tête, ses genoux, ses pieds, ses mains. C'est vraiment la chorégraphie totale, et c'est d'une modernité incroyable. C'est un vrai spectacle. Quand je filme des danseurs, j'ai envie de danser avec eux. Je crois qu'une caméra doit et a la possibilité de danser avec les danseurs et de bouger avec la musique. C'est amusant qu'à un moment donné les spectateurs ne soient plus spectateurs mais danseurs et chanteurs eux-aussi."
 

"On n'a pas le droit à l'erreur"


Parmi l'équipe des Pokemon Crew, le stress était palpable, à la hauteur de l'enjeu. Riyad Fghani, directeur artistique des Pokemon Crew: "On a énormément de pression. Il faut qu'on soit au niveau du réalisateur et de son équipe! Ils sont très pointus; donc il faut qu'on soit sûrs de nous, et qu'on puisse répondre à leurs exigences. C'est l'histoire de notre groupe: des trucs imprévus, des projets fous avec des gens de talent. L'aventure continue encore. On n'est pas juste danseurs, on est aussi acteurs, là est la difficulté. Etre dirigé par Claude Lelouch, on n'a pas droit à l'erreur."

Le tournage de ce clip intervient alors que le collectif de danseurs qui a commencé sa carrière dans la rue, fête cette année ses 20 ans. Les Pokémon se produiront avec leur spectacle « Millésime » les 23 et 24 octobre prochain sur la grand scène de l’Opéra de Lyon. Laurent Couson devrait d’ailleurs faire une apparition dans le spectacle. Le compositeur, lui, présentera son « Electro Symphonic Project » à la Seine Musicale à Paris le 8 octobre.       

 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Lyon : nouveau dérapage du Petit Paumé

Les + Lus