Lyon : La course-poursuite avec la police se termine sur le toit, 15 mètres plus bas

Deux hommes ont été arrêtés au terme d'une course-poursuite avec la police dans le quartier de la Croix-Rousse. Leur voiture a atterri 15 mètres plus bas, sur le toit, chute dont ils ont réchappé blessés mais vivants. De la drogue et beaucoup d'argent ont été découverts sur le chauffard.        

Par Philippe Bette

Les habitants de la Croix-Rousse ont assisté, pour les plus matinaux, à une scène de film policier, toutes sirènes hurlantes. L'action débute mardi matin à 8h40. Deux équipages de police-secours prennent en chasse un Renault Scenic au comportement suspect. A son bord, deux individus. La voiture effectue des zig-zag et chevauche la ligne blanche, boulevard de la Croix-Rousse.

Le véhicule tente un moment d'échapper au contrôle en stationnant à proximité de la mairie du 4ème arrondissement. Pour être vite repéré et reprendre aussitôt sa folle équipée en accèlérant très fort. La voiture disparaît dans une rue adjacente, la rue Marie-Anne Leroudier. 

La course-poursuite reprend. Les fuyards circulent à toute vitesse et à contre-sens, manquant de renverser un cycliste. Ils se lancent dans la montée des Esses et s'aventurent un peu plus tard dans une descente qu'il vont aborder tout aussi imprudemment, à vive allure. La voiture percute une barrière métallique, traverse l'espace vert pour retomber sur le toit, 15 mètres plus bas. 

Fin du scénario. Retour à la réalité. Les policiers cueillent l'un des occupants quelques minutes après sa sortie du véhicule. C'est un stéphanois de 19 ans en état d'ivresse. Il n'a pas de permis de conduire et a déjà un lourd passsé judiciaire (40 antécédents). Le second est arrêté quelques mètres plus bas. Ils sont blessés tous les deux mais leur vie n'est pas en danger. Ils sont hospitalisés sous le régime de la garde à vue. 
  
Les deux hommes ont déjà des antécédents judiciaires. On a retrouvé 17 grammes de cannabis et une grosse somme d'argent liquide sur le conducteur de la voiture.         

                             

Sur le même sujet

Grêle en Drôme : un nouveau coup dur

Les + Lus