Lyon : l'effet “grand stade” joue à plein sur le bilan de l' OL

© Ksiazek /AFP
© Ksiazek /AFP

L'effet "grand stade" joue à plein sur les bénéfices de l'OL .Le parcours européen décevant de l'équipe pénalise néanmoins les rentrées financières. OL groupe veut recruter de jeunes joueurs et maximiser encore l'exploitation du stade avec deux grands concerts, en négociation.        

Par Ph. Bette avec l'AFP

Jean -Michel Aulas se réjouit du bilan comptable de son groupe pour la saison 2016/2017, présenté mardi .Son projet est toujours de redevenir champion de France et de gagner une coupe d'Europe. Même si aujourd'hui, l'OL est loin du compte avec un début laborieux en Ligue Europa et une amorce de championnat décevante. L'OL pointe actuellement à la ... huitième place du championnat, loin derrière le PSG et Monaco....  


OL Groupe, la holding cotée qui coiffe le club de football lyonnais, a dégagé sur ces douze mois un bénéfice net (part du groupe) de 4,7 millions d'euros, divisé par deux par rapport aux 9,8 millions de l'exercice précédent. Cette baisse s'explique par l'augmentation des frais financiers contractés par l'OL pour édifier son nouveau stade, qui sont passés d'une année sur l'autre de 10,3 millions d'euros à 23,2 millions d'euros. L'OL souligne qu'à compter de cette année, il va bénéficier d'une économie annuelle sur ses frais financiers de l'ordre de 6 millions d'euros, permise par la récente restructuration de sa dette.

Grâce à l'augmentation de capital souscrite par le groupe chinois IDG, l'endettement net est revenu d'une année sur l'autre de 253,6 millions à 174,2 millions. Il ne représente ainsi plus que 70% des fonds propres, alors qu'il atteignait encore le montant préoccupant de 175% un an plus tôt. 
Comme indiqué fin juillet, le chiffre d'affaires du groupe a atteint en 2016/17 250,0 millions d'euros (+15%), un niveau inédit permis par l'effet "grand stade".

Jean-Michel Aulas indique que son "business model" est ainsi validé. Voilà qui devrait lui permettre d'afficher de nouvelles ambitions sportives et événementielles pour le club et son "Groupama stadium". Il veut disposer d'une équipe de premier plan. Le club Lyonnais va réinvestir partiellement sur "des joueurs jeunes et talentueux,à fort potentiel et venant de grand clubs".  

À ce titre, les transferts réalisés lors du mercato d’été de Corentin Tolisso (juin 2017) et d’Alexandre Lacazette (qui sera comptabilisé sur l’exercice 2017/2018), représentent un montant total de près de 100 M€ et constituent les montants de cessions de joueurs les plus importants jamais réalisés par l’Olympique Lyonnais. Ils seront réinvestis dans des joeurs prometteurs.  

Jean-Michel Aulas a précisé par ailleurs qu'il était en cours de négociation pour accueillir dans son stade deux grands concerts. Des revenus complémentaires qui devraient "maximiser" son bilan.     


 

 

 

Sur le même sujet

Tain l'Hermitage : le chef Chikara Yoshitomi, champion du monde pâté-croûte

Près de chez vous

Les + Lus