A Lyon, Etienne Blanc verdit son programme pour les municipales

Le candidat Les Républicains pour les élections municipales de 2020 à Lyon a présenté son programme environnemental : plus d'hydrogène, plus de fraicheur la nuit, beaucoup plus d'arbres, et une meilleure qualité de l'air.   
Etienne Blanc, le candidat LR à la mairie de Lyon en 2020
Etienne Blanc, le candidat LR à la mairie de Lyon en 2020 © O. Michel / FTV
Le lieu était tenu secret jusqu'au dernier moment, c'est finalement sur la place des Terreaux qu'Etienne Blanc, candidat LR aux élections municipales de Lyon, a donné rendez-vous aux journalistes pour présenter son programme environnemental, en plein coeur de la ville et de ses bouchons. A cet endroit, des températures record ont été enregistrées cet été: jusqu'à 40,4° en juillet, 38,4° en juin ! En cause, le dallage et le côté confiné de la place bien-sûr. Mais le candidat a voulu en faire un symbole pour proposer une vaste végétalisation de Lyon.
 

Planter 500.000 arbres et arbustes

Le candidat a annoncé vouloir planter 500.000 arbres et arbustes sur 5 ans. Pour cela, l'aide de fondations privées serait la bienvenue, ainsi que la participation de chaque habitant."Ouvrez-nous vos balcons, terrasses et cours intérieures pour planter arbres, arbustes, plantations et fleurs" lance l'équipe des Républicains. Le coût total de cette mesure est estimé à 6 millions d'euros, soit le coût de la réhabilitation actuelle de la place des Terreaux.  "J'en appelle aux Lyonnais, pour qu'ils fassent remonter des propositions et des projets" détaille Etienne Blanc.

Le candidat de la droite veut crééer "la plus grande canopée naturelle au monde, les jardins de Babylone à Lyon." Il souhaite installer de grandes corolles jusqu'à 5 mètres de haut pour crééer une ombre au sol de 50 m2, en concertation avec les habitants. Ces installations devraient concerner près de 200 écoles et résidences pour personnes âgées. Des corridors écologiques pour la faune et la flore seraient également créés. 
 
Etienne Blanc propose de végétaliser la place des Terreaux et de planter 500.000 arbres et arbustes dans la ville, pour une meilleure qualité de l'air et rafraîchir les zones publiques en période de canicule.
Etienne Blanc propose de végétaliser la place des Terreaux et de planter 500.000 arbres et arbustes dans la ville, pour une meilleure qualité de l'air et rafraîchir les zones publiques en période de canicule. © Objectif Lyon
 

"Les verts, c'est nous."

Etienne Blanc détaille: "La ville et la Métropole ont fait le choix du minéral. Vous n'avez pas d'arbre, vous n'avez pas de verdure, pas de nature. J'ai voulu démontrer ici que l'on peut apporter des réponses avec des technologies modernes, à cette nécessité de verdir. Les verts, c'est nous. On ne peut pas planter des arbres partout à Lyon. En sous-sol, il y a les canalisations, les parkings, le métro. Donc on a mis en place un projet de canopée urbaine, artificielle. Ce sont des bacs avec une armature métallique. Et on fait grimper des plantes très diverses, sur 3 hectares en tout.

  

Un plan hydrogène

En 5 ans, Etienne Blanc veut équiper de véhicules à hydrogène la flotte de véhicules de la mairie, les bus, et les machines de nettoyage, surfant sur les bonnes réussites en la matière de certaines sociétés de la région. Cependant, il n'a pas détaillé les détails techniques d'une telle transformation, ni le coût total de la mesure.

"Il faut que ce parc automobile fonctionne à l'hydrogène. La région Auvergne-Rhône-Alpes est la première en la matière, en production industrielle, en recherche, en stockage et en projet de transformation. On va s'y associer, pour que les véhicules de la ville, dès que c'est possible, soient transformés en véhicules à hydrogène.

Etienne Blanc revendique ces propositions vertes pour sa campagne : "C'est le problème de la droite. En oubliant de parler de ces sujets, qui intéressent les Français depuis 20 ou 30 ans, la droite les a laissés à la gauche et surtout à l'extrême-gauche. Je veux démontrer qu'il y a une écologie pragmatique, concrète, qui n'est pas une révolution ou un bouleversement mais qui peut profondément changer la vie des Lyonnais. On n'est pas obligé de faire exploser la société pour défendre l'environnement."
 

Une drôle de rencontre 

Juste avant cette présentation, mardi 17 septembre, le film "Alice et le Maire" était diffusé pour quelques privilégiés en avant-première, en présence du réalisateur, Nicolas Pariser, et son acteur principal, Fabric Luchini. Le long-métrage retrace l'itinéraire d'un maire de Lyon, fictif, en manque d'inspiration et d'idées.

Et c'est Etienne Blanc qui a tenu le micro au nom de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui a participé au financement du film, d'où cette rencontre avec Fabrice Luchini, maire fictif de Lyon, avec un aspirant à le devenir.
 

 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections municipales 2020 élections