Cet article date de plus de 3 ans

Lyon : le maire centriste du 2ème arrondissement quitte l'UDI

Denis Broliquier, maire centriste du 2ème arrondissement de Lyon et président du groupe d'opposition municipale "Lyon divers droite" annonce officiellement sa démission de l'UDI. Il dénonçe "les errements et les multiples volte-faces de JC.Lagarde". Il rejoint les centristes d'Hervé Morin.        
© Max PPP/ Frédéric Chambert
La recomposition politique se poursuit avec la démission de l'UDI d'une des figures de la droite lyonnaise. Denis Broliquier, maire du 2ème arrondissement, qui préside aussi le groupe d'opposition municipale "Lyon divers droite" dénonce ce qu'il appelle "les errements" de son président: "Les multiples volte-faces de Jean-Christophe Lagarde, pendant la présidentielle, se retrouvent aujourd’hui, lors des législatives partielles. L’UDI soutient ici, le candidat LR et là, celui de Macron. Il n’y a plus de ligne politique claire."

Denis Broliquier a d'abord milité chez les jeunes giscardiens . Il est élu en 2001 maire du second arrondissement de Lyon sur une liste milloniste. Une page tournée en 2007 avec la réunification de la droite lyonnaise sous la bannière de l'UMP.     

Denis Broliquier, également conseiller communautaire, se retrouve donc aujourd'hui aux côtés d' Hervé Morin, président de la région Normandie et de Régions de France". En décembre dernier, Hervé Morin avait  décidé de reprendre sa liberté de parole et de  s'affranchir de l'UDI avec "la volonté de participer à la construction d'un vaste mouvement de centre droit, participatif et audacieux".

Les centristes, qui revendiquent 8000 adhérents, entendent constituer un mouvement de centre droit "issu des territoires, clair dans ses alliances, qui croit aux grandes coalitions pour transformer profondément un pays".

    
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique