Lyon. Vers une nouvelle interdiction de l'herbicide à base de glyphosate de Monsanto ?

© Maxppp / Jean Pierre nguyen van hai-barbier
© Maxppp / Jean Pierre nguyen van hai-barbier

Le 5 novembre, Europe Ecologie Les Verts contestera en justice l’autorisation de mise sur le marché de l'herbicide phare version granulés de Monsanto, le Roundup 720.

Par Emilie Henny

La vente de Roundup 720, la version granulée de l'herbicide de Monsanto va-t-elle être interdite ? C'est l'objet du recours d'Europe Ecologie les Verts au tribunal administratif de Lyon qui aura lieu ce mardi 5 novembre. Par ce recours, EELV conteste la légalité de l'autorisation de mise sur le marché du Roundup 720, établie en France par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. L'entreprise Monsanto-Bayer qui commercialise le produit visé sera présente au tribunal mais, seulement en tant qu'intervenant.


Une condamnation par la justice californienne

Julien Bayou, militant écologiste et porte parole d'EELV explique qu'ils ont décidé d'attaquer l'autorisation de mise en vente car "l'ANSES s'est basée sur des documents de Monsanto (ndlr : pour délivrer l'autorisation) (...) on sait maintenant que Monsanto a menti". 

En effet, leur recours en justice a été introduit après la condamnation de Monsanto par la justice californienne sur la base de documents internes de la société montrant qu’elle était consciente du caractère cancérigène du Roundup et avait cherché à le dissimuler, explique le parti écologiste. 


Une première interdiction du Roundup 360 en janvier

En janvier 2019, un recours contre l'autorisation de mise sur le marché de la version 360 Pro du Roundup avait abouti à l'interdiction de sa vente. Le tribunal administratif de Lyon avait estimé que "l’utilisation du Roundup Pro 360 porte une atteinte à l’environnement susceptible de nuire de manière grave à la santé humaine."


Près de 43 000 requêtes aux Etats-Unis

Si en France, ces recours restent peu nombreux, aux Etats-Unis, les requêtes contre l'herbicides au glyphosate de Bayer-Monsanto se multiplient. Le groupe chimique et pharmaceutique allemand a annoncé fin octobre qu’il devait désormais affronter 42 700 requêtes Outre-Atlantique. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus