• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Lyon : la publicité va t-elle prendre encore plus de places ?

"Des arbres, à la place de la publicité": c'est l'un des messages du collectif "Plein la vue" à Lyon, en pleine opération en novembre 2018 / © Laure Crozat / France 3 Rhône-Alpes
"Des arbres, à la place de la publicité": c'est l'un des messages du collectif "Plein la vue" à Lyon, en pleine opération en novembre 2018 / © Laure Crozat / France 3 Rhône-Alpes

Elles se disent très déçues et inquiètes: les associations qui luttent pour réduire la place de la publicité dans la Métropole de Lyon ont participé à une réunion publique jeudi 14 mars, et dénoncent la "surdité" des élus face à leurs demandes.

Par Renaud Gardette

A Lyon, va t-on vers plus ou moins d'espaces publicitaires dans les espaces publics ? La Métropole de Lyon prépare actuellement son futur règlement local de publicité intercommunal. Une nouvelle réunion publique se tenait jeudi 14 mars, avec les associations et collectifs qui luttent pour la réduction des espaces publicitaires dans les espaces publics.
 


Le calendrier

Le réglement actuel doit arriver à son terme d'ici juillet 2020. La Métropole prévoit un vote du nouveau réglement en février 2020. Les 59 communes concernées auront 3 mois pour délibérer, avec ensuite 3 mois d'enquête publique.

Le projet actuel, qui peut encore être modifié, doit être présenté le 26 juin en Conseil de la Métropole. 
 

Le projet de la Métropole


Selon Patrick Véron, maire de Couzon et chargé du dossier à la Métropole, "les grands principes avaient déjà été présentés, à savoir la défense du cadre de vie, et la protection du commerce de proximité. Donc il y aura moins de panneaux, et des panneaux moins grands." Il précise : "on ne peut pas interdire les publicités sur les bâches de chantier, ni la publicité numérique."
 

Le numérique : "On a serré les boulons"


Dans le détail, la publicité numérique devrait être limitée à 1% du territoire de la Métropole. Elle devrait être exclue de certains secteurs historiques, comme le périmètre Unesco, l'hyper-centre, les gratte-ciels de Villeurbanne etc. "On a serré les boulons" affirme Patrick Véron. 
 

Un zonage pour les affiches publicitaires


Le réglement national autorise des affiches de 12 m2. Le projet prévoit une taille maximale de 8 m2. Un projet qui aurait été bien accueilli par les professionnels selon les services de la Métropole.

Une zone noire, à définir, serait installée, sans aucune publicité ni lumière. 
 

Les bâches de chantier


"Elles sont permises sur les monuments historiques" affirme la Métropole. "On va les limiter en surface. Dans le projet actuel, place Bellecour par exemple, sur une surface de 100 m2, elle ne pourra pas excéder 40 m2. On va aussi réduire la surface sur les rénovations ou les co-propriété."
 

L'opposition des associations


A l'issue de cette réunion, le collectif lyonnais "Plein la Vue" a dénoncé "la surdité de la Métropole vis à vis de ses habitants. Les attentes des publicitaires ont été satisfaites: autorisation des panneaux numériques, extension des bâches publicitaires démesurées, quasiment aucune évolution sur l’extinction des enseignes et panneaux. La Métropole a fait la démonstration de son manque d’ambition réelle pour faire diminuer la publicité dans l’espace public."
 

Une consultation publique


Le collectif a présenté les résultats de sa propre consultation publique menée auprès de 10.000 personnes, dont 8.000 habitants de la Métropole.

Selon cette étude, 68% des personnes interrogées trouvent qu'il y a "beaucoup trop de publicités" dans les rues.

90 % se disent "très défavorables" à l'installation d'écrans vidéos dans l'espace public. 

69 % des citoyens veulent que les commerces éteignent leurs enseignes et vitrines à la fermeture.

Ils estiment que la taille maximale des panneaux ne doit pas dépasser 2m2.

Patrick Véron a integré cette étude à son projet, parlant de questions "pertinentes" et "très intéressantes".
 
La consultation du collectif Plein la Vue sur l'espace publicitaire dans la Métropole de Lyon / © DR
La consultation du collectif Plein la Vue sur l'espace publicitaire dans la Métropole de Lyon / © DR
 

 

Sur le même sujet

Simone l'élue

Les + Lus