Lyon rend hommage aux policiers morts pour la France

Ce lundi 10 mai 2021, un hommage aux policiers morts pour la France a eu lieu au cimetière de Loyasse, sur les hauteurs du 5e arrondissement de Lyon. On vous en dit plus sur ce monument qui rend hommage aux policiers victimes du devoir.

Lyon rend hommage aux policiers morts pour la France, décédés dans l'exercice de leurs fonctions. 10/5/21
Lyon rend hommage aux policiers morts pour la France, décédés dans l'exercice de leurs fonctions. 10/5/21 © FRANCE TV

Ce lundi matin, au eu lieu au cimetière de Loyasse, une cérémonie d’hommage aux policiers morts pour la France ou victimes du devoir dans l’exercice de leur profession. La cérémonie, sous la pluie, s'est déroulée en présence notamment du maire de Lyon, Grégory Doucet, du député Thomas Rudigoz, du sénateur Bernard Fialaire. Le préfet délégué à la sécurité, Thierry Suquet, a lu un message du Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. La cérémonie a un caractère particulier car elle se déroule moins d’une semaine après le meurtre d’Eric Masson, brigadier à Avignon.

 

Zoom sur le monument aux Morts des policiers au cimetière de Loyasse 

La France compte peu de monuments aux morts réunissant dans un hommage commun les policiers tombés au service de la Nation. Celui qui se trouve au cimetière de Loyasse, sur les hauteurs du 5e arrondissement est l'un de ceux-là. Le monument est composé d’un monolithe et de deux ailes.

Un des rares monuments dédié aux policiers morts dans l'exercice de leurs missions se trouve à Lyon, au cimetière de Loyasse, dans le 5e arrondissement
Un des rares monuments dédié aux policiers morts dans l'exercice de leurs missions se trouve à Lyon, au cimetière de Loyasse, dans le 5e arrondissement © France TV

Dans les années 1930, les amicales de policiers lyonnais estimaient qu’il était nécessaire d’honorer la mémoire de leurs morts. Le préfet Emile Bollaert est intervenu auprès du maire de Lyon, le 11 janvier 1936, pour demander l’érection d’un monument. Edouard Herriot décide d’attribuer un terrain à l’entrée du cimetière « nouveau » de Loyasse pour accueillir le monument. Le projet est adopté le 30 novembre 1936 « afin d’honorer d’un hommage analogue à celui qui est si justement rendu aux Sapeurs-Pompiers victimes du devoir ».

La conception et la réalisation sont confiées à l’architecte Pierre Bourdeix, au sculpteur Lyonnais Louis Prost. 

Le monument aux morts qui porte sur son fronton « A la Police Lyonnaise – La population reconnaissante »
Le monument aux morts qui porte sur son fronton « A la Police Lyonnaise – La population reconnaissante » © France tv

Le monument aux morts qui porte sur son fronton « A la Police Lyonnaise – La population reconnaissante » est inauguré, le 2 novembre 1939, en présence des autorités civiles et militaires et des représentants des associations d’Anciens Combattants et des policiers. Les noms des 46 policiers lyonnais morts pour la France pendant la guerre de 14-18 et ceux victimes du devoir y sont inscrits.

Pour accueillir les noms des policiers morts pendant la deuxième guerre, deux ailes ont été accolées au monument de 1939. Le nouveau monument est inauguré le 1 er novembre 1947. Ce sont 184 noms qui y sont gravés. Les noms de policiers de la Région Rhône-Alpes morts pendant les années 1939-1945, ont rejoint leurs collègues lyonnais. Le monument est composé de 4 tableaux : Morts au Champ d’Honneur 1914-1918, Morts de la Résistance 1940-1945, Morts au Champ d’Honneur 1939-1945, Victimes du Devoir.

En 1955, les restes du gardien Vincent Besson, tué en service en 1888, auquel une tombe honorifique avait été accordée, ont été transférés sous le monument.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité hommage seconde guerre mondiale histoire