• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Lyon : une victime de harcèlement de la “ligue du LOL” témoigne

Florence Carvel, journaliste lyonnaise, victime de la "Ligue du LOL" il y a quelques années. / © Marynne Zammit / France 3 Rhône-Alpes
Florence Carvel, journaliste lyonnaise, victime de la "Ligue du LOL" il y a quelques années. / © Marynne Zammit / France 3 Rhône-Alpes

Florence Porcel est une journaliste scientifique de Lyon, victime entre 2010 et 2012 de ce qu'on appelle la "Ligue du Lol" : elle a vécu un calvaire avec un cyber-harcèlement qui la hante encore aujourd'hui. 

Par France 3 Rhône-Alpes

"C'étaient des messages malveillants, qui m'attaquaient moi, ma personnalité, mon travail, et surtout de manière répétée, ciblée, pendant des années. C'était clairement pour me nuire, pour me faire perdre confiance en moi, pour m'humilier. C'était très ironique. On sentait la malveillance, la volonté de nuire." Florence Porcel se souvient bien de l'impact des messages qu'elle recevait de 2010 à 2012, notamment sur les réseaux sociaux, de la part d'un groupe de personnes surnommé la "ligue du LOL", dénoncés par nos confrères de Libération vendredi 8 février. Depuis, plusieurs personnes ont été mises à pied; d'autres ont présenté leurs excuses sur les réseaux sociaux.


Passionnée de sciences, Florence Porcel a notamment participé au magazine scientifique "La Tête au carré" de France Inter, avant de co-animer une émission sur France 5 en direct avec François Rollin. Depuis 2012 elle anime sa propre chaîne de vulgarisation scientifique sur internet. C'est sur twitter qu'elle a annoncé avoir été victime, elle aussi, du groupe de harceleurs.

 
A l'époque, pour Florence, "ce n'était pas tant le contenu des messages, que la répétition sur le long terme, par une meute de plusieurs personnes qui arrivaient tout un coup et qui fondaient sur vous." Elle a notamment subi des photo-montages particulièrement dégradants, un canular qui était encore consultable en ligne jusqu'à ce week-end, quand son auteur l'a retiré.


En 2010 Florence Porcel n'a pas porté plainte. "C'est épuisant nerveusement, moralement, physiquement" dit-elle. "Je leur en veux parce qu'ils impactent encore ma vie aujourd'hui. C'est un réel traumatisme. Evidemment que je leur en veux. (...) Les excuses sont toujours bonnes à prendre. Ca  permet de faire un premier pas vers le pardon. Je vais finir par pardonner pour passer à une autre étape de ma vie et essayer de vivre sans ce traumatisme."

 
Interview Florence Porcel victime de la ligue du LOL
Florence Porcel, victime de la "Ligue du LOL" - France 3 Rhône-Alpes
 
 

Sur le même sujet

Echevis ne veut pas être coupé du monde

Les + Lus