• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

MegaCitiz : priorité à la “French Connection”

MegaCitiz / © DR
MegaCitiz / © DR

Drônes, domotique, montres et bracelets high-tech, ampoules intelligentes, électroménager pilotés via smartphone. Les produits connectés ont envahi notre vie. Le marché est prometteur. MegaCitiz, plate-forme lyonnaise de e-commerce, fait la part belle aux start-up de la French Tech.

Par Dolores Mazzola

La complainte du progrès 2.0

Les objets connectés font aujourd'hui partie de notre quotidien. Ils envahissent tous les secteurs : santé, sport, équipement de la maison (éclairage, électroménager, jardin), surveillance et sécurité, météo, culture (audio et vidéo...) etc. Une liste loin d'être exhaustive car le marché des objets connectés est un secteur à fort potentiel, à croissance continue. Ainsi, selon l'Institut GfK, les "nouveaux produits connectés" ont représenté un marché de 340 millions d'euros en France en 2015, contre 150 millions en 2014. Et l'année dernière, les ventes mondiales d'objets connectés ont bondi de 25%, selon une étude d'International Data Corporation (IDC) publiée la semaine dernière. Ce sont les "wearables" (comme les montres intelligentes, les oreillettes, les bracelets fitness, les vêtements connectés) qui se sont taillés une belle part du gâteau avec 102,4 millions d'exemplaires vendus. Mais les objets connectés ne devraient épargner aucun secteur d'ici cinq ans.

Priorité à la "French Connection" avec MegaCitiz

MegaCitiz, un site de e-commerce, lancé à Lyon tout début 2015, propose les plus grandes marques d'objets connectés (Parrot, Netatmo, Fitbit, Jawbone, Neato, Bewell...etc). Le site propose également des fabricants français comme BeeWi ou la jeune pousse lyonnaise Bidul. Face à des produits des grandes marques, MegaCitiz présente un équivalent estampillé French Tech. Le site de e-commerce entend faire la part belle aux fabrications françaises et aux produits labelisés "French Tech". Le site joue aussi un rôle de promotion en accompagnant les jeunes pousses tricolores prometteuses. MegaCitiz a par exemple relayé la campagne de financement participatif de la start-up régionale : 42Tea.
Vous prendrez bien une tasse de thé connecté ? / © DR
Vous prendrez bien une tasse de thé connecté ? / © DR


L'équipe de MegaCitiz revendique le plus grand catalogue de produits connectés avec à ce jour près de 500 références et plus de 50 marques. La plateforme, dont la base logistique se trouve près de Villefranche/Saône, a déjà convaincu et fidéliser un millier de clients. Les atouts de MégaCitiz : une livraison rapide, un service après-vente rigoureux, une hotline non surtaxée. Valeur ajoutée auprès du public : une confidentialité des données personnelles et l'assurance de ne pas être bombardé de "publicités agressives". Le site s'est en effet doté d'une charte de déontologie. La start-up mettant un point d’honneur à préserver la tranquillité de ses clients. En bref : "pas de relances, pas de publicités ciblées," explique le fondateur de MegaCitiz, Armand Pellin. Et la possibilité de demander la suppression totale des données utilisateurs sur simple demande. "Le droit à l’oubli fait partie intégrante de notre charte de déontologie," précise Armand Pellin.

Ni geek, ni technophile ... on vous donne les clés sur le blog
© DR
© DR

Outre le site de vente, MegaCitiz c'est aussi un blog astucieux. Il est connecté et truffé d'informations sur les IoT à disposition. Les objets et accessoires sont testés par l'équipe. Des tests consultables en ligne et qui permettent notamment à l'équipe de faire une sélection des produits proposés à la vente sur la plate-forme. De la vulgarisation, des astuces, de l'actu et des éclairages sur les dernières tendances high-tech à destination d'un public qui n'est pas forcément technophile, des conseils pour choisir l'accessoire connecté adapté à ses beoins. Enfin, exit les préjugés : objets connectés ne riment plus avec "gadgets" convointés par un public masculin. La clientèle féminine trouve aussi sont intérêt dans "des produits destinés à faciliter la vie quotidienne ou des produits liés à la santé, la forme" explique Armand Pellin. Quant aux consommateurs masculins, ils plébiscitent davantage le secteur domotique, d'après le fondateur de MegaCitiz.... 

Focus dans 9h50 Le Matin Auvergne Rhône-Alpes

 

Sur le même sujet

Un an, un homme, un stylo, un dessin par jour

Les + Lus