Métropole de Lyon : où en est la grève des éboueurs de Pizzorno Environnement?

© MAXPPP
© MAXPPP

La grève des éboueurs de Pizzorno Environnement se poursuit. Lancée le 2 avril dernier, ce mouvement social se poursuivait ce mardi 9 avril. Les grévistes réclament une revalorisation salariale et de meilleures conditions de travail.

Par Dolores Mazzola

Les salariés de l'entreprise Pizzorno Environnement, sous-traitant de la Métropole de Lyon, sont chargés de la collecte des déchets ménagers dans trois arrondissements de Lyon. Ils collectent également les déchets sur les communes de Villeurbanne, Vaulx-en-Velin et Bron. Des salariés de cette entreprise privée ont entamé un mouvement de grève le mardi 2 avril dernier.

Le ramassage des ordures est toujours perturbé à Lyon et Villeurbanne

Les salariés en grève de Pizzorno Environnement réclament une revalorisation salariale et de meilleures conditions de travail. Le conflit social semble s'enliser : les négociations entre la direction de l'entreprise privée et les salariés semblaient toujours au point mort ce mardi 9 avril. Par ailleurs, dans la matinée, des salariés de Pizzorno, soutenus par des Gilets jaunes et des syndicalistes, étaient rassemblés devant le dépôt de l'entreprise à Vénissieux. Dans un communiqué, Solidaires Rhône dénonce l'intervention de la police.

Au 8e jour de grève, les poubelles s'entassent aujourd'hui sur les trottoirs de certains arrondissements de Lyon, notamment dans les 3e, 6e et 8e arrondissements. Les communes de Villeurbanne, Bron, et Vaulx-en-Velin sont également concernées.

Evoquant la responsabilité du donneur d’ordre, la Métropole de Lyon, le syndicat Solidaires Rhône indique qu'un rassemblement est également prévu ce jeudi 11 avril à 17 heures devant le siège de la Métropole. Les grévistes invitent les riverains, excédés par la grève, à participer à ce rassemblement.


Ce mardi 9 avril, dans un communiqué, la Métropole de Lyon indique avoir fait un point précis de la situation avec la direction de l'entreprise privée. Elle indique notamment que le service de ramassage des ordures ménagères fonctionne à moitié de ses capacités humaines et matérielles, entraînant une collecte réalisée une à deux fois par semaine, selon les territoires. La Métropole précise: "Les points noirs présentant des risques sanitaires et de sécurité et qui sont signalés par les communes concernées et la Métropole sont pris en charge dans le cadre de tournées complémentaires réalisées en fin de journée."

Pour Lyon et Villeurbanne qui disposent du service complet (les agents vont chercher et ramènent les bacs roulants à l’intérieur des habitations), les services de la Métropole appellent les habitants à mettre leurs poubelles à l'extérieur des immeubles afin de faciliter le ramassage.

La grève des agents de Pizzorno Environnement a été lancée le mardi 2 avril, parallèment au conflit social des éboueurs de la Métropole de Lyon. Ces derniers ont repris le travail vendredi dernier après 17 jours de mobilisation.

Sur le même sujet

Les + Lus