Vidéo. Mossoul la ville-cimetière, une association lyonnaise lance un appel d'urgence

A Mossoul plus de 500 000 habitants ont fui les combats, plus de 35 000 Chrétiens se sont exilés. / © Sylvie Cozzolino/Thierry Swiderski
A Mossoul plus de 500 000 habitants ont fui les combats, plus de 35 000 Chrétiens se sont exilés. / © Sylvie Cozzolino/Thierry Swiderski

Théâtre de plus d'un an de combats incessants la ville de Mossoul au Nord de l'Irak se retrouve défigurée. Ses ruines à perte de vue laissent présager une très longue reconstruction. Reportage dans une ville éventrée, en compagnie d'acteurs politiques et humanitaires d'Auvergne-Rhône-Alpes.  

Par Alexandra Marie


C’est un décor d’apocalypse que nous traversons. La vieille ville est dévastée, le chaos à perte de vue. Mossoul est en ruine, témoin d’une bataille officiellement achevée en juillet 2017.
Mossoul irak
Occupée par Daesh pendant trois ans et libérée des Djihadistes en juillet 2017 cette ville du nord de l'Irak est toujours en ruines  - Sylvie Cozzolino/Thierry Swiderski


Sous les gravats, des corps humains

L’ancienne capitale du califat autoproclamée de l’organisation Etat Islamique croule sous les gravats. Aussi loin que porte le regard, il n’y a qu’immeubles éventrés, écroulés sur eux-mêmes, sous le poids des bombardements incessants de la coalition pour chasser Daesh.

Ordre de ne s'arreter sous aucun prétexte 

Tous les secteurs de la ville ne sont pas encore déminés et sous ses gravats gisent encore probablement des corps humains.
Notre convoi a ordre de ne pas s’arrêter, jamais, sous aucun prétexte.

Thierry le caméraman filme par la fenêtre ouverte de la voiture. L’équipe de sécurité qui assure notre protection lui a autorisé du bout des lèvres.


Des combattants de Daesh encore sur place? 


20 minutes d’un tour de vieille ville où l’imprévu peut surgir à tout moment. Il y aurait encore des combattants de Daesh par ici. Il n’est pas recommandé de s’attarder trop longtemps.

Le cœur de cette ville tente pourtant de continuer à battre. On aperçoit de rares pelleteuses à l’œuvre. Des enfants assommés par la chaleur attendent on ne sait quoi, et de fragiles commerces tentent de reprendre pied.
Pour la première fois, une délégation d'humanitaires et de politiques d'Auvergne-Rhône-Alpes s'est rendue sur place. Reportage de Sylvie Cozzolino & Thierry Swiderski & Francis Bernès.

Série de reportages en Irak : de l'aide pour Mossoul
Une de nos équipes a suivi l'engagement et la contribution des humanitaires de la Région Auvergne-Rhône-Alpes en Irak. Ce premier volet est tourné à Mossoul, ancienne capitale de l'auto-proclamé Etat islamique. Une vieille ville en ruines dans laquelle les humanitaires et politiques tentent de redonner vie et espoir.



 

Sur le même sujet

Quand un député du Cantal invite les partisans des 80 km/h à monter en voiture avec lui

Les + Lus