Nouveau cas de légionellose à Vénissieux : une septuagénaire entre la vie et la mort

En 13 mois, c'est la deuxième personne d'un immeuble de logements sociaux situé à Vénissieux à contracter la maladie. Salma Slim, 79 ans, est hospitalisée en soins intensifs depuis le 7 avril et ses jours sont en danger. Ses enfants pointent du doigt le réseau d'eau de la résidence, à l'origine d'une infection à la légionelle en mars 2023. Alliade Habitat affirme que des prélèvements effectués à son domicile se sont révélés négatifs.

Comment Salma Slim a-t-elle contracté la bactérie de la légionellose ? La Vénissiane, âgée de 79 ans, est dans le coma depuis plus de 3 semaines, atteinte de cette affection pulmonaire grave. C'est à son domicile - qu'elle quitte très rarement - qu'elle a ressenti les premiers symptômes : toux importante et une forte fièvre.

Le germe responsable de la maladie est la légionelle : présente dans les eaux et les sols humides à des concentrations faibles, cette bactérie peut se développer dans les installations d’eau et y proliférer, en particulier à une température comprise entre 25°C et 45°C. La contamination se fait d'ordinaire par inhalation de fines gouttelettes émanant d'équipements tels que douches, brumisateurs, humidificateurs, appareils d’oxygénothérapie, bains à remous, ou encore tours aéroréfrigérantes.

L'origine de la contamination encore indéterminée

De santé fragile, Salma utilise un respirateur, qui peut être source d'exposition, mais pour son entourage, il ne fait pas de doute que l'eau du robinet a été le vecteur de la légionelle. En effet, un précédent existe dans cet immeuble du 8 rue Gabriel Fauré, dans le quartier des Minguettes : en mars 2023, un voisin âgé de 70 ans avait dû être hospitalisé pendant un mois pour une légionellose attrapée chez lui.

Les analyses effectuées par Alliade Habitat avaient confirmé la contamination du réseau d'eau chaude sanitaire. Le bailleur social avait alors ordonné un choc chloré et une purge complète pour se débarrasser de la bactérie. Il avait également distribué des pommeaux de douche filtrants. Un équipement qu'avait adopté Mme Slim.

Dès l'alerte donnée par la famille, début avril, Alliade Habitat a diligenté de nouvelles analyses et conseillé à ses locataires d'éviter de cuisiner avec de l'eau chaude, d'en boire, et de prendre des douches. Les traitements antibactériens ont également été réitérés. À l'heure des résultats - rendus publics par Clémence Garcia, responsable stratégie et communication du bailleur social - quatre logements se sont révélés contaminés par la légionelle, dont deux au 8 de la rue Gabriel Fauré, mais l'appartement de Salma Slim n'en fait pas partie. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité