OM/Atletico : Pourquoi Gérard Collomb soutiendra-t-il Marseille à Lyon ?

Gérard Collomb est de retour à Lyon en compagnie de la ministre des Sports pour superviser le dispositif de sécurité entourant la finale de Ligue Europa OM-Atletico. D'importantes précautions sont prises pour éviter des affrontements entre supporters d'autant que le roi d'Espagne sera présent.   

Par Philippe Bette

Eviter à tout prix les "fights", ces affrontements violents soit fortuits, soit provoqués entre hooligans des deux camps. C'est la préoccupation affichée depuis ce mercredi matin des très nombreux policiers déployés sur le terrain avant la finale de ligue Europa entre l'OM et l'Atletico Madrid. Pour faire en sorte que cette soirée exceptionnelle ne donne lieu à aucun débordement en ville, avant la match comme autour du stade, après le coup de sifflet final.    

Les cars de supporters marseillais sont arrivés en début d'après midi à Lyon, escortés par la police .Les Espagnols étaient arrivés dans la matinée par avion. Des mesures particulières ont été prises entre Orange et Lyon pour éviter que ne se croisent en chemin, sur les aires d'autoroute, des cars transportant des supporters qui auraient voulu en découdre avant l'heure.

Et dans Lyon, les forces de l'ordre ont été déployées à des carrefours stratégiques sur les axes et les réseaux de transport pour éloigner autant que possible les éléments les plus radicalisés.



Les menaces proférées à l'encontre de Jean-Michel Aulas et de son stade font craindre des actes de vandalisme, voire des affrontements sporadiques comme on a déjà pu le voir lors d'une rencontre précédente en ligue Europa entre supporters russes et lyonnais.        
   
Gérard Collomb est donc de retour dans "sa" ville pour superviser le dispositif policier et se porter garant de son efficacité. Il est accompagné par Laura Flessel, la ministre des sports. Le ministre de l'Intérieur aurait d'ailleurs passé directement un  message de fermeté en téléphonant lui -même  au président de l' OM . Il sera mercredi soir dans la tribune d'honneur en compagnie du roi d'Espagne.     

   
 
Quelque 1.250 hommes en tout, policiers, gendarmes et CRS, auxquels s'ajoutent les polices municipales de Lyon et de Décines , un hélicoptère et trois canons à eau, sont mobilisés pour assurer la sécurité autour de ce match.

Interviewé par Paul Satis, Gérard Collomb s'est dit confiant quant à la sécurité de la rencontre .Et pour l'anecdote, le ministre de l'Intérieur s'est dit prêt à soutenir l'OM mercredi soir malgré ses racines lyonnaises. Pour une raison qui n'a rien à voir avec le football et qu'il a explicitée avec le sourire  ...   
 
En début de soirée, quelques incidents avaient  été relevés aux abords et à l'intérieur du stade lyonnais. Selon la préfecture, sept supporteurs de l'OM ont été interpellés pour "utilisation de fumigènes" sur le parvis du Grand Stade tandis qu'un huitième l'a été pour "dégradations". En outre, quarante autres ont dû quitter le stade sur demande de l'UEFA après avoir forcé le passage pour accéder à la tribune.  

           

Sur le même sujet

Suicide d'une employée mucinipale à Chambéry : la famille dénonce un harcèlement au travail

Les + Lus