L'ombre des frères Hanachi plane sur l'attaque de Marseille

Publié le Mis à jour le
Écrit par Philippe Bette .

L'enquête sur l'attaque de Marseille progresse avec deux arrestations sur place . En Tunisie, le domicile des frères Hanachi a été perquisitionné lundi. Anouar Hannachi, le frère d'Ahmed tué dimanche, serait désigné par les services tunisiens comme le commanditaire de l'agression.             

Les empreintes ont parlé. L'homme qui a tué sauvagement deux jeunes femmes dont une éléve infirmière originaire de Rillieux-la-Pape dimanche en gare de Marseille-St Charles, a été identifié formellement par les autorités tunisiennes. Il s'agit d'Ahmed Hanachi, un tunisien de 29 ans originaire de Zarzouna (Bizerte), qui résidait à Lyon mais ne présentait pas jusque là de signes de radicalisation. Mais pour les autorités tunisiennes, cette révélation ne clôt pas l'enquête locale.

La police a perquisitionné lundi le domicile des frères Hanachi. Selon nos confrères de Kapitalis.com, "de fortes présomptions de lien existent dans cette affaire entre les deux frères". Le site tunisien explique qu' Anouar, déjà connu des services anti-terroristes, aurait pu inspirer son frère qui n'était pas radicalisé jusque là.

L'attaque en gare de Marseille pourrait avoir été imaginée par son frère qui "aprés plusieurs expulsions d'Europe s'est récemment rendu clandestinement en Italie et probablement aussi en France".Les services tunisiens auraient donc recommandé à la police francaise de pister activement Anouar Hanachi , qui pourrait donc être le vrai commanditaire de l'attaque de Marseille.

En France, l'enquête progresse sur place avec l'arrestation de quatre personnes, mardi en milieu d'après-midi, dans un immeuble du centre-ville. L'Observateur évoque une opération de police d'envergure dans le premier arrondissement de Marseille. 

Reportage de l'AFP dans le village natal des frères Hanachi :


  
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité