Oullins : hommage aux victimes de l’Amiante à la SNCF

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mathieu Boudet

Des salariés du technicentre d’Oullins rendent hommage aux victimes de l’amiante. Ils veulent faire reconnaître la responsabilité de la SNCF dans l'exposition des salariés sur ce site.

En commémorant la mémoire d’André Triadon, un salarié du technicentre d'Oullins aujourd'hui, 10 ans après sa mort, les salariés présents rendent aussi hommage aux 33 victimes, dont 11 décédées, selon eux, des suites d’une exposition à l’amiante sur leur lieu de travail.
durée de la vidéo: 01 min 41
Hommage victimes de l'amiante au Technicentre d'Oullins


Présents également pour la première fois, la veuve et le fils de la 11e victime de l'amiante, Yves Deschavanne, s'expriment sur leur émotion, et sur leurs attentes.
 
durée de la vidéo: 00 min 47
Amiante : Ignacia et Jérémy Deschavanne s'expriment


Le site, ouvert en 1846, est en partie condamné pour les risques d’amiante qu’il présente, et devrait fermer définitivement en 2018. Si la direction de la SNCF admet la présence d’amiante sur le site, l'établissement n’est pas classé comme amianté à ce jour.

20 ans après l’interdiction de l’amiante en France, le syndicat CGT des cheminots d’Oullins a décidé de porter ce dossier en justice pour manquement de l’employeur sur la santé et la sécurité des salariés.

Depuis le début de l’année, plus de 200 plaintes devaient être déposées pour faire reconnaître l’établissement comme site amianté et faire reconnaître la responsabilité de la SNCF dans la réalité du préjudice subi par les salariés. 

En France l’institut de veille sanitaire chiffre à 118 000 décès directement liés à l’amiante entre 1995 et 2009 et la caisse de prévoyance SNCF recense 36 décès en 2015.



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.