Pollution : les parents d'élèves d'une école de Lyon vont en justice et interpellent les élus écologistes

L'école Michel Servet, située à côté du tunnel de la Croix-rousse, subit les émanations de 47 000 véhicules par jour. Les parents d'élèves se mobilisent depuis plusieurs années pour obtenir des solutions. Il viennent de déposer une requête devant la justice.
Des parents d'élèves et militants de Greenpeace (et Alternatiba) ont déposé un recours au Tribunal administratif jeudi 15 octobre pour dénoncer l'inaction de l'état, la ville et la métropole face à la pollution qui touche l'école Michel Servet, dans le 1er arrondissement de Lyon
Des parents d'élèves et militants de Greenpeace (et Alternatiba) ont déposé un recours au Tribunal administratif jeudi 15 octobre pour dénoncer l'inaction de l'état, la ville et la métropole face à la pollution qui touche l'école Michel Servet, dans le 1er arrondissement de Lyon © Lucie Denechaud
« Au nom de la loi, protégez nos enfants ». Tel était le message porté par un collectif de parents mobilisé contre la pollution de l’air, Greenpeace France et Alternatiba/ANV Rhône, rassemblés le 9 mars 2020 devant l’école Michel Servet, à Lyon. 

Face à ce qu'ils dénoncent comme une "insuffisance de l’action de la ville, de la métropole et de l’Etat pour lutter contre la pollution de l’air, qui impacte notamment fortement cette école du 1er arrondissement", deux procédures administratives complémentaires avaient ainsi été enclenchées par les organisations et des parents d’élèves. Dont une, lancée par l’organisation Alternatiba/ANV Rhône contre la préfecture et la métropole de Lyon sur les relevés de pollution de l’air dans les cours d’écoles du Grand Lyon, dans le cadre du droit d’accès à l’information environnementale.
 
© Google Maps


Ce jeudi 15 octobre, une requête devant le tribunal administratif a été finalisée pour "préjudice moral et troubles dans les conditions d’existence des enfants". 

«Cette procédure vise à contraindre les autorités à réellement prendre à bras le corps l’enjeu de la lutte contre la pollution de l’air à Lyon, dont l’école Michel Servet est un triste exemple, souligne Sarah Fayolle, chargée de campagne Transports chez Greenpeace France. A cause de la circulation au sein du tunnel de la Croix-Rousse, les taux de pollution y atteignent toujours des niveaux inquiétants. En septembre dernier, malgré la vague de chaleur, le risque de pollution de l’air a encore obligé l’école à fermer ses fenêtres. La frilosité des élus depuis des années à réduire le trafic routier génère une situation invivable et dangereuse pour la santé des enfants, et n’est pas compatible avec les engagements de la ville à baisser ses émissions de gaz à effet de serre ».
L'école Michel Servet, située à côté du tunnel de la Croix rousse, subit les émanations de 47 000 véhicules par jour. Les parents d'élèves se mobilisent depuis plusieurs années pour obtenir des solutions
L'école Michel Servet, située à côté du tunnel de la Croix rousse, subit les émanations de 47 000 véhicules par jour. Les parents d'élèves se mobilisent depuis plusieurs années pour obtenir des solutions © Lucie Denechaud

Une action "suivie" par la nouvelle majorité municipale

Cette fois, les plaignants misent sur la nouvelle majorité écologiste. Des élus qui partagent leurs préoccupations, mais veulent avancer étape par étape. "On souhaite agir vite mais sans précipitation pour des solutions qui soient pérennes, (…) ce que la Métropole va mettre en place, c'est d'abord un travail sur l'axe nord-sud avec la réduction des voies de circulation sur la M7 (qui va permettre, en affectant une voie de bus, de réduire le flux auto) et, plus tard, on  travaillera sur le tunnel de la Croix-rousse avec cet objectif de réduire par deux la circulation dans le tunnel" explique Yasmine Bouagga, Maire du 1er arrondissement.
durée de la vidéo: 01 min 33
Pollution de l’air à l’école Michel Servet Dépôt d’un recours devant le tribunal administratif de Lyon (Reportage Mathieu Boudet et Lucie Denechaud)

Entre plaignants et élus, les vues semblent donc converger. Reste à savoir si la justice viendra, à son tour, se prononcer sur la réduction de la place de l'automobile.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement écologie politique