Lyon : 500 euros d'amende requis contre deux “décrocheurs” du portrait d'Emmanuel Macron

Pierre et Fanny jugés à Lyon pour vol en réunion. En février dernier, ils avaient contribué au décrochage du portrait d'Emmanuel Macron en mairie du 2e à Lyon. Cécile Duflot est à leur côté comme témoin. / © D.Pajonk
Pierre et Fanny jugés à Lyon pour vol en réunion. En février dernier, ils avaient contribué au décrochage du portrait d'Emmanuel Macron en mairie du 2e à Lyon. Cécile Duflot est à leur côté comme témoin. / © D.Pajonk

500 euros d'amende ont été requis ce lundi 2 septembre à l'encontre des deux militants écologistes, jugés pour vol en réunion. En février dernier, à la mairie du 2e arrondissement de Lyon, le portrait du président Macron avait été décroché et emporté. Le jugement sera rendu le 16 septembre. 

Par Dolores Mazzola

Pierre et Fanny, deux militants écologistes, étaient jugés lundi 2 septembre à Lyon pour avoir décroché et volé le portrait officiel d'Emmanuel Macron, à la Mairie du 2e arrondissement de Lyon. Une façon, selon eux, d'alerter sur l'inaction du gouvernement en matière d'environnement et de lutte contre le changement climatique. Les faits remontent au 21 février dernier. 

Cette action était menée par des militants d'ANV-COP 21 qui revendiquait un acte de désobéissance civile, un acte citoyen. Lundi, c'est le troisième procès de "décrocheurs" après Bourg-en-Bresse et Strasbourg qui s'est tenu en France.

L'avocat des deux activistes a plaidé l'état de nécessité et demandé la relaxe. La procureure a requis 500 euros d'amende à l'encontre de chacun des deux militants écologistes, jugés pour vol en réunion. La décision de justice a été mise en délibéré. Elle sera rendue le 16 septembre prochain.

Avant l'audience devant le tribunal correctionnel de Lyon, les deux militants ont bénéficié de soutien : une marche était organisée dans le quartier, autour du palais de justice de la rue Servient. Près de 150 personnes étaient présentes dont Cécile Duflot, directrice générale d'Oxfam France. Cette dernière a témoigné au procès des deux activistes.


Après ce troisième procès, ce sont 17 autres procès (avec 57 personnes poursuivies) qui sont attendus dans les mois qui viennent. 
 
Procès à Lyon des "décrocheurs" du portrait d'Emmanuel Macron

 

Sur le même sujet

Rassemblement enseignants à Vaulx-en-Velin

Les + Lus