Rhône : un Camp Climat pour former les militants à mieux défendre leur cause

Des associations environnementales organisent un Camp Climat à Blacé dans le Rhône, pour donner des outils à leurs militants afin de mieux sensibiliser le public à leur cause : l'urgence écologique et climatique. 
 
Au cours de cet atelier, les participants apprennent à préserver la logique non-violente des manifestations ou actions militantes, notamment face aux forces de l'ordre.
Au cours de cet atelier, les participants apprennent à préserver la logique non-violente des manifestations ou actions militantes, notamment face aux forces de l'ordre. © Laure Crozat / FTV
Ce n'est pas vraiment un camp de vacances, ni tout à fait une université d'été : c'est un peu des deux. Les associations Alternatiba, ANV-cop21  et les Amis de la terre organisent un Camp Climat, à Blacé dans le Rhône, depuis samedi 25 juillet et jusqu'à mercredi 29 juillet. Objectif : former les militants pour qu'ils puissent mener des campagnes de sensiblisation efficaces sur les enjeux de l'urgence écologique et climatique. 

 

De la théorie à la pratique

Sur un domaine privé mis à disposition par une militante, une centaine de personnes, venues de toute la région, se retrouvent pour un programme chargé. Sont prévus notamment des cours d' "initiation aux actions de désobéissance civile non violente", de montage vidéo rapide ou de méthodes de mobilisation de la presse. Des cours de stratégies de campagnes ou encore des exercices pratiques pour mener des actions de sensibilisation... 

Des dizaines d'ateliers sont organisées, par petits groupes pendant 5 jours, pour "doter [les militants] des outils permettant de construire le monde d’après", revendiquent les organisateurs. Dans une ambiance bon-enfant mais selon des règles rigoureuses, entre deux moments de détente, les participants échangent aussi sur les objectifs et les valeurs de leur mouvement.

 

Une organisation adaptée à la crise

Le rendez-vous est devenu incontournable, pour les militants, afin de renforcer l'impact de leurs actions. Il s'agit de la quatrième édition du camp Climat, dont l'organisation a dû, cette année, être entièrement revue dans le cadre de la crise sanitaire : au lieu d'un lieu unique, qui réunissait chaque été plus de 1 000 participants dans l'est de la France, les organisateurs ont opté, cet été, pour 16 camps de petites tailles, établis partout en France, et qui se dérouleront tout au long de l'été. Enfin, l'accès est limité : seuls les militants, déjà actifs et qui se sont préalablement inscrits, peuvent participer à ce camp Climat.





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société écologie environnement climat