• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Rhône : le député Yves Blein supervisera la primaire de la gauche

© AFP
© AFP

Yves Blein, député du Rhône, a été officiellement désigné par le PS pour mettre en place la primaire de la gauche. Une nomination tardive après la polémique autour du positionnement "pro-Macron" du patron de la fédération socialiste du Rhône, David Kimelfeld.       

Par Ph.Bette avec Olivier Michel

C’est donc Yves Blein, député de la 14 ème circonscription du Rhône, qui est officiellement chargé par le PS de veiller à la bonne organisation de la primaire de la gauche dans le Rhône. Pourquoi lui et pas le patron de la fédération du PS, légitimement investi de la responsabilité du parti ?

C’est que  plusieurs élus socialistes se sont émus de la posture de David Kimelfeld , le dauphin déclaré de Gérard Collomb, et  lui aussi ostensiblement favorable à Macron …. Un positionnement difficilement conciliable avec la tenue de primaires  qui se dérouleront précisément sans …Emmanuel Macron.

L'appareil du PS a donc fini par donner raison aux "légitimistes" plutôt qu'aux "dissidents". C'est donc Yves Blein qui aura à assurer la neutralité du scrutin dans un timing très serré. Car à un mois du premier tour de la primaire de la gauche ,l'interessé reconnaît qu'il n'a toujours pas bouclé l'organisation matérielle du scrutin ....     
 

Où sont donc les militants  ?


Yves Blein évoque l'objectif de 150 bureaux de vote ouverts à cette occasion pour le seul département du Rhône. Mais à ce stade, rien n'est encore acquis. C'est pourtant moité moins (281) que le nombre de bureaux ouverts par les Républicains pour la dernière primaire de la droite et du centre.

Yves Blein ne cache pas la difficulté de trouver suffisamment de personnel pour tenir tous ces bureaux de vote. La crise politique au sein du PS a clairsemé les rangs des militants, qui ne seraient plus que 2500 dans le Rhône. Une hémorragie qui pourrait bien restreindre encore le nombre de bureaux accessibles les dimanche 22 et 29 janvier 2017.

Au delà de cette contrainte, c'est bien la légitimité du vote qui va se jouer là. La représentativité du candidat élu au terme de cette primaire de la gauche pourrait être mise à mal par une participation faible.

Yves Blein va donc devoir trouver rapidement des solutions pour faire en sorte  que cette primaire de la gauche soit un succès. Il doit réunir jeudi soir les représentants des 7 candidats "officiels" et de la fédération du PS pour finaliser l'organisation du scrutin.        

   

Sur le même sujet

RUGBY. Le HAKA des joueuses des néo zélandaises

Les + Lus