Samuel Paty : un prix en son honneur crée par des enseignants lyonnais

Plusieurs professeurs de Lyon, ont décidé de lancer le prix Samuel Paty. Pilotée par l'Association des professeurs d'Histoire et de Géographie (APHG), la première édition a pour thème : "Sommes-nous toujours libres de nous exprimer ?"

Un collectif d'enseignants a décidé de créer un prix en l'honneur de Samuel Paty à Lyon. Le professeur d'Histoire Géographie, sauvagement assassiné en octobre 2020 à Conflans-Sainte-Honorine avait fait ses études à l'université Lyon 3. Pilotée par l'Association des professeurs d'Histoire et de Géographie (APHG), la première édition du prix Paty aura pour thème la question suivante : "Sommes-nous toujours libres de nous exprimer ?". Une réflexion qui résonne fort avec l'assassinat de l'enseignant après un cours sur la liberté d'expression. Les élèves de collège pourront travailler en cours d'Enseignement Moral et Civique et envoyer leurs propositions jusqu'au 22 avril 2022. 

 

 

"Nous voulions impliquer les élèves et poursuivre la mission de Samuel" précise Christophe Capuano l'ami du professeur d'Histoire Géographie et ancien étudiant à ses côtés sur les bancs de l'université. "L'idée c'est de pérenniser sa mémoire dans le temps avec les élèves" explique-t-il, entant que président du jury du prix Samuel Paty. 

Rappel des notions essentielles 

Fabien Salesse responsable de l'Association des professeurs d'Histoire et de Géographie rappelle la nécessité de revenir régulièrement et rigoureusement sur certaines notions. "On peut insulter une religion ou une idéologie politique mais ce qui est interdit c'est d'insulter des croyants". Selon lui : "il peut arriver que certains enseignants s'autocensurent, or il faut pouvoir aborder certaines choses en classe pour les déconstruire" 

Dissertations, podcasts, travaux artistiques, les formats pour concourir au prix Samuel Paty sont libres et les classes peuvent s'inscrire via leurs professeurs. Le premier prix remportera une visite du Panthéon et du Sénat à Paris.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société terrorisme faits divers