Santé : Lyon se prépare à accueillir le centre de formation mondial de l'OMS

Lyon accueillera l'Académie mondiale de formation de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), qui doit ouvrir ses portes à la fin 2023. Le site sera la plus vaste plateforme de formation à distance mondiale, selon l'organisation.

Le projet, annoncé par le président français et le directeur général de l’OMS en juin 2019, se concrétise : un plan de financement a été approuvé jeudi 29 avril 2021.
Le projet, annoncé par le président français et le directeur général de l’OMS en juin 2019, se concrétise : un plan de financement a été approuvé jeudi 29 avril 2021. © Vincent Isore / Maxppp

Lyon conforte sa place de référence mondiale dans le secteur de la santé. C'est là que le centre mondial de formation de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) ouvrira ses portes à Lyon à la fin 2023, au coeur du pôle de recherche en biotechnologie de Gerland. 

 

"La plus vaste plateforme de formation" mondiale

Le projet, annoncé par le président français et le directeur général de l’OMS en juin 2019, se concrétise : un plan de financement a été approuvé jeudi 29 avril 2021. Le site, qui diffusera majoritairement de la formation à distance, comptera une soixantaine de formateurs et personnels administratifs, et accueillera tout au long de l’année plusieurs centaines d’apprenants sur place. Il a vocation à être “la plus vaste et la plus innovante plateforme de formation en matière de santé mondiale,” selon l'OMS. Il doit permettre de répondre aux besoins d’apprentissage du personnel de l’OMS et de ses partenaires, notamment pour soutenir les besoins de pays à faible revenus. L'OMS estime en effet qu'il manquera 18 millions d’agents de santé d’ici 2030, pour améliorer la prise en charge et la prévention sanitaire des populations. 

 

Un centre "ultramoderne"

L'académie de l'OMS à Lyon se veut "un établissement de formation ultramoderne", de 10 600 m2 à Gerland, selon l'OMS. L’Académie "changera la donne en matière d’apprentissage tout au long de la vie dans le secteur de la santé", affirme l'organisation. Elle alliera les dernières technologies en matière d’apprentissage numérique et à distance et les progrès de la science de l’apprentissage destiné aux adultes pour offrir des formations innovantes, personnalisées et multilingues. Ce “campus” lyonnais sera en outre doté d’installations d’apprentissage de haute technologie, d’un centre de simulation d’urgences sanitaires de niveau mondial ; mais encore, d’espaces de collaboration pour la co-conception, la recherche et l’innovation.

 

Un investissement de 60 millions d'euros

La construction du bâtiment est largement financée par les collectivités et l’Etat français, mais ces derniers devraient bénéficier de retombées positives à terme. De nombreuses villes à l'international étaient d'ailleurs candidates pour accueillir l'Académie, garante de rayonnement mondial. Le site de Gerland, qui abrite des leaders mondiaux de la santé comme Sanofi Pasteur, Merial ou Genzyme, et de nombreuses start-up des biotechnologies, veut ainsi consolider sa place de pôle de compétitivité mondiale dans la santé. La Région sera propriétaire du bâtiment, situé non loin du centre international de recherche contre le cancer (CIRC), par un investissement de 24,65 millions d’euros, auxquels s'ajoutent des dotations de l’Etat, la Métropole lyonnaise et la Ville de Lyon. Coût total du site : 60 millions d'euros.

La livraison de l’académie devrait intervenir en octobre 2023. En attendant que celle-ci sorte de terre, elle est déjà active sur internet : les premiers cours en "distanciels" sont mis en ligne à partir de ce mois de mai.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société international