La sécheresse en Drôme-Ardèche qualifiée d'historique

A Loriol-sur-Drôme la rivière est complètement à sec mercredi 18 septembre, alors qu'il restait encore un peu d'eau il y a un mois. La sécheresse en Ardèche et dans la Drôme est qualifiée d'historique par Météo-France. / © S. Hyvon / France 3 Rhône-Alpes
A Loriol-sur-Drôme la rivière est complètement à sec mercredi 18 septembre, alors qu'il restait encore un peu d'eau il y a un mois. La sécheresse en Ardèche et dans la Drôme est qualifiée d'historique par Météo-France. / © S. Hyvon / France 3 Rhône-Alpes

Depuis cet été, le manque de pluie dans la Drôme et en Ardèche est de l'ordre de 30% environ. Les prévisionnistes de Météo-France parlent dorénavant de sécheresse "historique", avec des projections très inquiétantes pour l'avenir.

Par Renaud Gardette

Toujours pas de pluie à l'horizon : c'est le message très inquiétant des équipes de Météo France à Bron (Métropole de Lyon), mercredi 18 septembre, alors que les agriculteurs, les jardiniers et les scientifiques s'alarment de la sécheresse qui s'aggrave chaque semaine dans nos départements.

A Loriol-sur-Drôme (Drôme), la rivière est à sec, il n'y a plus que la roche et les sédiments, ainsi que quelques déchets dorénavant bien visibles. Il y a un mois, il restait encore un peu d'eau au fond de la rivière, ce n'est plus qu'un souvenir. 
 

"C'est une sécheresse historique"


Pour Gabriel Chantereine, prévisionniste de Météo-France à Bron, "l'été 2019 arrive en troisième position des étés les plus chauds depuis le début des mesures en 1922. Depuis 20 ans, c'est un signe très clair du réchauffement climatique. Les étés sont de plus en plus chauds. Les autres stations en Ardèche et à Bron montrent la même chose. Le déficit de pluie cet été est très marqué, avec 30% de pluie en moins que d'habitude. Combiné aux fortes chaleurs, ça donne un assèchement des sols très importants. Dans la Drôme et en Ardèche, l'indice d'humidité des sols est au plus bas. La sécheresse est déjà historique."
 

"Il faudrait des précipitations très régulières"


Une bonne nouvelle quand-même : il devrait pleuvoir ce week-end, avec un anticyclone qui se déplace vers l'est et des dépressions qui reviennent de l'ouest. Certains modèles prévoient même des intempéries bien marquées tout autour de la Méditerranée. De quoi changer la donne ? Pas forcément : "ça devrait améliorer un peu la situation mais il faudrait des précipitations très régulières cet automne et cet hiver pour une bonne recharge des nappes phréatiques. En Rhône-Alpes, ces nappes sont basses, voire très basses."

La sécheresse devrait donc perdurer, malgré les quelques pluies annoncées. 
 

Jusqu'à 55 degrés en France 

Pour le météorologue, "cette sécheresse historique n'est que le prémice de ce qu'on va subir à la fin du siècle s'il n'y a pas de politique climatique ambitieuse. Les records d'aujourd'hui deviendront la norme en 2100. Donc les sécheresses historiques de la fin du siècle dépassent notre imaginaire et notre entendement. Je crains qu'il soit grand temps de mettre en place une politique ambitieuse. A la fin du siècle, les records pourraient atteindre 50 à 55 degrés en France. C'est assez effrayant, mais les données du GIEC sont robustes. Il faut prendre çà très au sérieux. Il est temps de changer les choses." 


Pour connaître les détails de la sécheresse dans tous les départements, la carte de Propluvia est régulièrement mise à jour. Au total 85 départements sont concernés par des arrêtés de limitation d'usages de l'eau.

 
 
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus