Une série de vols en tout genre élucidés par la Police dans la Métropole de Lyon

Vénissieux, Lyon, Villeurbanne : plusieurs affaires de vols et d'extorsion de fonds sont relatées ce jeudi 4 juin 2020 par les services de la Police du département du Rhône. 
Les policiers du Rhône élucident plusieurs affaires en tout genre dans la Métropole de Lyon.
Les policiers du Rhône élucident plusieurs affaires en tout genre dans la Métropole de Lyon. © M. Boudet

Avait-il besoin d'argent pour se payer à boire ?  C'est ce qui ressort des aveux d'un homme âgé d'une trentenaire d'années, interpellé en flagrant délit le 2 juin, sur l'avenue Francis de Pressensé, à Vénissieux. Ce jour-là, en fin d'après-midi, les policiers interpellent un homme qui venait de se faire remettre 100 euros sous la menace d’un couteau. Placé en garde à vue, cet habitant d'Oullins  explique aux enquêteurs "avoir consommé beaucoup d’alcool sur fond de problèmes financiers". Il sera présenté au Parquet jeudi 4 juin en comparution immédiate pour extorsion avec arme.
 

Il frappe des policiers lors de sa garde à vue et se dit "comme les terroristes"

Vol avec violences, dégradations de bien privé, outrage et rébellion... Toujours le 2 juin, mais dans le 8e arrondissement de Lyon cette fois-ci, les policiers ont à faire avec un homme de 26 ans, au casier judiciaire déjà rempli d'une quinzaine de mentions. 
L'homme est interpellé après avoir dérobé le téléphone portable d'une cliente d'un magasin d'alimentation et l'avoir frappée pour faciliter sa fuite. Il est également accusé d'avoir commis des dégradations sur une voiture, en y jetant bouteille et coup de pied.

En garde à vue, l'individu déclare à plusieurs reprises «Allah Akbar, je suis comme les terroristes». Il frappe deux policières avant d’être maîtrisé. L’expertise psychiatrique n’a pas relevé de quelconque irresponsabilité pénale. L'homme est appelé à comparaître jeudi 4 juin devant la justice. 
 

Des voleurs de sacs sur les berges du Rhône

Deux hommes de 23 et 25 ans, vont devoir répondre de "vols en réunion et d'infraction à la législation sur les étrangers". Le duo a été intercepté mercredi 3 juin, au petit matin sur le quai Augagneur, dans le 3e arrondissement de Lyon. C'est un groupe de jeunes, assis sur les berges du Rhône, qui a lancé l'alerte après s'être fait volé deux sacs.
Le visionnage des images de vidéoprotection a permis aux policiers de vérifier les faits, ainsi de constater un autre vol de sac à main. Les deux individus, en situation irrégulière, seront jugés en comparution immédiate ce jeudi 4 juin.
 

Il laisse son ADN sur des bières volées lors d'un autre cambriolage

Les policiers viennent de boucler une affaire de cambriolages après un an d'enquête. Tout commence en mai 2019 : dans la même soirée, deux vols par effraction et une tentative sont commis rue Marcel Sembat à Villeurbanne. Le voleur casse des vitres et escalade des balcons pour entrer par effraction chez ses victimes. Il en repart avec des bijoux et du matériel multimédia.

Les enquêteurs retrouvent de l'ADN sur les lieux, ce qui les amène tout droit au suspect, "un individu très connu des services de police avec 48 antécédents judiciaires". Par quoi s'est-il trahi ? "Des bières volées lors du premier cambriolage, retrouvées sur les lieux d'un troisième vol. Identifié et convoqué à plusieurs reprises, l'individu refuse de se présenter aux services de Police.
Résultat : le juge délivre un mandat de recherche en février 2020. Les policiers ont fini par mettre la main sur ce quadragénaire qui devra répondre devant la justice ce jeudi 4 juin.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société police faits divers