#STUDIO3. La chanson lyonnaise fait son cinéma avec Ciné Songs reprises de musiques de films

Publié le Mis à jour le
Écrit par Franck Giroud
le duo de soeurs, Delacourt, Stan Mathis, Yack et Alexandre Bigot à la guitare
le duo de soeurs, Delacourt, Stan Mathis, Yack et Alexandre Bigot à la guitare © Franck Giroud

Une dizaine d’artistes lyonnais nous propose des reprises de chansons issues de films français. Une promenade en 9 titres dont 3 pour notre session live de #studio3.

Il y a des familles de musiciens lyonnais qui se retrouvent autour de projets de reprises souvent pertinentes. C’est le cas de ces artistes qui avaient, pour certains, participé à un hommage au chanteur de l’affaire Louis Trio, le regretté Hubert Mounier. Quelques années plus tard, Stardust production en la personne de Xavier Bayard vient de bâtir un nouveau projet autour des chansons françaises interprétées au cinéma. Une façon de jouer à la fois sur la nostalgie et le dépoussiérage de neuf chansons de l’histoire du cinéma national.

Revisiter les chansons de cinéma français

A l’arrivée le choix s’est porté sur un patrimoine assez large balayant les années 60, 80 ou 2000. Et puisque l’on parle de patrimoine du cinéma des reprises ont été interprétées au cours de l’édition du festival Lumière 2021. Si certaines chansons sont immédiatement repérables et font images comme "la chanson des jumelles" tirées des «Demoiselles de Rochefort» composé par Michel Legrand et réalisée par Jacques Demy. D’autres sont plus méconnues ou plus difficilement associées à un film. Ainsi « l’adorer » chanson d’Etienne Daho reprise par Denis Rivet que l’on retrouve dans le film « une histoire d’amour » réalisée en 2013 par Hélène Fillières ou «Y a peut-être un ailleurs» de Bernard Lavilliers repris dans « Rue Barbare » réalisé par Gilles Béhat en 1984.  

Pour #studio3, voici trois versions inédites se démarquant des chansons enregistrées dans l’album : 

«La chanson des jumelles» (Jacques Demy-Michel Legrand). Extrait du film «Les demoiselles de Rochefort» réalisé par Jacques Demy en 1967 et repris par deux sœurs, cela s’imposait. Amélie et Noémie, alias Delacourt accompagnées d'Alexandre Bigot.

«L’amour en fuite» (Alain Souchon / Laurent Voulzy). La chanson reprend le titre d’un film de François Truffaut réalisé en 1979. L’un des volets de la saga d’Antoine Doinel avec Jean-Pierre Léaud. La chanson a été composée par le duo inséparable Souchon-Voulzy. Elle est reprise par Stan Mathis accompagné d'Alexandre Bigot.

«Requiem pour un con» (Serge Gainsbourg / Michel Colombier). En blind-test vous ne saurez peut-être pas à quel film associé cette chanson de Gainsbourg. Et bien, elle est reprise dans «Le Pacha» de Georges Lautner en 1968. C’est Jean Gabin qui avait fait appel à Gainsbourg pour cette chanson. Elle est ici reprise en solo par Yack.

L’album Ciné songs volume 1 (Stardust production)

Chanson des jumelles par Delacourt

Sous le soleil exactement par Fahro

Comédie par Frédéric Bobin et Lily Luca

Au parc par Jacques Loucel

L’amour en fuite par Stan Mathis

L’un reste, l’autre part par Gyslain.N

Y a peut-être un ailleurs par Christian Vives

Requiem pour un con par Yack

L’adorer par Denis Rivet      

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.