#Studio3. le Lyonnais Slamouraï fait sonner les mots

Ni tout à fait rappeur ni vraiment chanteur, le Lyonnais Slamouraï engage le combat du texte en musique. Slameur-guerrier des mots, des bons mots qui font mouche, sur les traces des grands frères MC Solaar ou Oxmo Puccino.

L’émotion est à fleur de mots. Assonances et allitérations sont ses deux piliers, les deux jambes qui lui permettent de cheminer dans ce monde d’écriture. Jérémy Sage, alias Slamouraï est une sorte de guerrier tendre des mots bruts. Il a découvert le slam en 2004. Il s’est nourri de « rap à textes ». MC Solaar, IAM, Oxmo Puccino ou Arsenik. Des poètes, somme toute classiques, Baudelaire pour le rythme des mots ou Prévert pour l’univers.

Mettre les mots en musique

Il y aura les compétitions de slam, la fondation du cercle des poètes à la rue. Mais c’est la rencontre avec Mikaël Cointepas à la guitare et à la composition qui va réorienter Slamouraï. Les mots en voix deviennent des mots en musique. Un jeu sur la sonorité des mots, autant que du sens et des sons, portés par des punch-lines. Comme l’affirme Slamouraï,

« les punch-lines me permettent d’user de métaphores pour fleurir dans le cerveau des gens ».

Premières collaborations et premiers concerts ensemble en 2019 et voilà que le rythme prend de l’épaisseur avec les fûts et les cymbales de Vincent Yakobowski à la batterie.

Le trio est désormais armé pour faire vibrer les textes de Slamouraï. Des textes dans lesquels, on sent un vrai besoin d’exprimer les sentiments traversés. Là où souvent le rap balance froidement des certitudes un peu frimeuses, Slamouraï prend le risque d’exposer ses doutes, ses fragilités.

La session #studio3

Pour #studio3 il nous propose trois titres dont deux issus de son EP :

« Vivre ou mourir », c’est la grande question de cette période sanitaire compliquée !

« Cœur à pendre » l’histoire de deux êtres qui finissent par se retrouver le temps d’une soirée…

Et un titre non enregistré jusqu’à maintenant :

« Alea jacta ex »  les amours déçues sur fond d’afro beat.

 

EP « Autant de doutes » écrit par Slamouraï composé par Mikaël Cointepas