• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Suspecté du meurtre d'une postière dans l'Ain, l'acteur Gérald Thomassin est porté disparu

Gérald Thomassin lors du tournage de "Le premier venu" de Jacques Doillon en 2007 / © France 3
Gérald Thomassin lors du tournage de "Le premier venu" de Jacques Doillon en 2007 / © France 3

L'acteur Gérald Thomassin a disparu le 28 août dernier, veille d'une confrontation avec 2 suspects où il devait se rendre au tribunal de Lyon. Il est suspecté d'avoir tué en 2008 une postière de Montréal-la-Cluse dans l'Ain.

Par Arnaud Jacques

En ce 28 août, Gérald Thomassin doit prendre le train à Rochefort, en Charente-Maritime, direction Lyon, pour une confrontation au tribunal face à deux autres suspects. Depuis, ses proches et ses avocats n'ont plus de nouvelles. L'acteur, césarisé en 1991 pour son interprétation dans le "Le petit criminel" de Jacques Doillon, est suspecté du meurtre d'une postière en 2008 à Montréal-la-Cluse dans l'Ain.
 

Suspecté d'un braquage


En cette semaine précédent Noël, c'est une scène de crime abominable qui est découverte par un client de la poste de Montréal-la-Cluse. À 09H00 ce 19 décembre 2008, le corps de la postière Catherine Burgod gît dans une mare de sang. L'enquête révélera qu'elle a été lardée de 28 coups de couteau, pour un butin de 2.000 €. Âgée de 41 ans, la victime était enceinte de son troisième enfant. 
 

Une enquête qui piétine


Les soupçons se portent alors sur des marginaux toxicomanes vivant dans un immeuble en face de l'agence postale. En 2013, l'enquête cible plus particulièrement Gérald Thomassin, en le mettant sur écoute durant plusieurs mois. À deux reprises, il avoue le meurtre. Le 29 juin 2013, il est mis en examen à Bourg-en-Bresse pour "vol avec arme et meurtre sur personne chargée d'une mission de service public". Gérald Thomassin nie alors les faits, disant être ivre et ne pas savoir ce qu'il disait au moment de ces aveux. Comme la détention provisoire est d'une durée maximale de trois ans, il est libéré en juin 2016.
 

Deux nouveaux suspects


Grâce aux prélèvements ADN, deux nouveaux suspects apparaissent au dossier en 2017 et 2018. Une reconstitution avec l'un d'eux a eu lieu en mars dernier. Le juge d'instruction souhaitait éclaircir des zones d'ombre grâce à cette confrontation.
 
Reconstitution le 5 mars 2019 à Montréal-la-Cluse avec l'un des suspects / © France 3
Reconstitution le 5 mars 2019 à Montréal-la-Cluse avec l'un des suspects / © France 3


Le frère de Gérald Thomassin, Jérôme, a déclaré à nos confrères de RTL être très inquiet car selon lui, "Gérald était très heureux de pouvoir se rendre à ce rendez-vous, qui aurait pu l'innocenter pour de bon". Pour l'heure, le suspect reste introuvable. 

 

Sur le même sujet

Echevis ne veut pas être coupé du monde

Les + Lus